Pays-Bas: Démission d'un ministre à cause d'un accord passé avec un trafiquant de drogue

POLITIQUE Ce scandale embarrasse le gouvernement juste avant des élections... 

20 Minutes avec agences

— 

Le ministre de la Justice néerlandais, Ivo Opstelten, en 2014.
Le ministre de la Justice néerlandais, Ivo Opstelten, en 2014. — Picture Press Europe / Sipa

L'affaire fait scandale aux Pays-Bas, à quelques jours d'élections. Ivo Opstelten, ministre néerlandais de la Justice, Ivo Opstelten et son secrétaire d'Etat, Fred Teeven, ont annoncé lundi soir leur démission, quelques heures après que le ministère a indiqué avoir trouvé la preuve d'un accord de plusieurs millions de florins, passé par le parquet il y a quinze ans avec un célèbre trafiquant de drogues.

En vertu de ce pacte conclu en 2000 par Fred Teeven, procureur à l'époque, Cees H. aurait ainsi reçu 4,7 millions de florins (soit 2,4 millions d'euros). L'accord prévoyait le versement, via des comptes au Luxembourg, de milliers de florins saisis dans le cadre de l'enquête. Selon les médias néerlandais, qui assurent qu'il s'agit de facto de blanchiment d'argent, l'argent devait alors être reversé au criminel sans que les services fiscaux en soient informés.

Opstelten assurait qu'il n'y avait aucune preuve de cet accord

«Il y a eu, pendant trop longtemps, une incertitude au sujet de cette affaire», a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse à La Haye: «J'en prends l'entière responsabilité et je viens donc de présenter ma démission au roi.» 

Interrogé l'année dernière par les députés sur l'affaire après la diffusion d'un reportage sur le sujet par la télévision NOS, Ivo Opstelten avait alors assuré qu'il n'y avait aucune preuve disponible sur cet accord. Mais à la suite de la diffusion de nouveaux reportages, une nouvelle enquête, concluante cette fois, a été ouverte. Cette démission permet par ailleurs, à une semaine d'élections qui détermineront la composition du sénat, au gouvernement libéral de Mark Rutte d'éviter un débat potentiellement embarrassant prévu initialement ce mardi.