Sortir l’Irak du chaos

— 

La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice et le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki ont exhorté jeudi les participants à la conférence internationale de Charm el-Cheikh, en Egypte, à aider l'Irak à sortir du chaos et de la banqueroute.
La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice et le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki ont exhorté jeudi les participants à la conférence internationale de Charm el-Cheikh, en Egypte, à aider l'Irak à sortir du chaos et de la banqueroute. — Ali al-Saadi AFP

Rétablir la stabilité et redresser l'économie en Irak. L’objectif que s’est donnée la conférence sur l’Irak, qui s’est ouverte jeudi matin en présence de la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice, promet d’être difficile.

Les hauts responsables d'une cinquantaine de pays et d'organisations internationales se réunissent pour deux jours à Charm el-Cheikh, en Egypte, avec la lourde tâche de sortir l’Irak de la violence. Jeudi, les participants devraient lancer un plan quinquennal appelé Contrat international d'objectifs pour l'Irak (ICI). Egalement au programme, l’annulation de la dette irakienne.

Vendredi, une rencontre consacrée essentiellement à la sécurité réunira les pays voisins de l'Irak -Iran, Jordanie, Koweït, Arabie saoudite, Syrie et Turquie- plus Bahreïn, l'Egypte, la Ligue arabe, l'Organisation de la conférence islamique (OCI) et les Nations unies.

En marge de la conférence, Condoleezza Rice devrait rencontrer son homologue iranien Manouchehr Mottaki, comme elle l'avait indiqué le 29 avril. Une première entre les deux pays depuis 27 ans