Irak: Quels sont les sites historiques détruits par les djihadistes?

DJIHADISME Les neuf sites et monuments les plus importants détruits depuis un an...

M.C.

— 

Des militants de Daesh détruisent des statues à Mossoul, en Irak, dans une vidéo mise en ligne le 26 février 2015.
Des militants de Daesh détruisent des statues à Mossoul, en Irak, dans une vidéo mise en ligne le 26 février 2015. — Image propagande Daesh

Depuis plusieurs semaines, les djihadistes de l'organisation Etat islamique (EI) s'en prennent à des sites archéologiques irakiens, détruisant et pillant les vestiges du très riche patrimoine du pays.

>> A lire aussi: «C'est un djihad contre le passé»

L'Organisation de l'ONU pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) a dénoncé samedi la «destruction» par les djihadistes de la cité antique de Hatra, vieille de 2.000 ans, dernière étape en date d'une campagne systématique qui semble vouloir effacer toute trace de l'Histoire de la région. 20 Minutes revient sur les neuf sites et monuments les plus importants détruits par les djihadistes.

- Hatra

Fondée il y a plus de 2.000 ans, Hatra est une ville fortifiée particulièrement bien conservée, située dans la province de Ninive (nord). Mêlant des architectures orientales et occidentales, c'est l'un des quatre sites irakiens classés au patrimoine mondial de l'Unesco, pour qui «les vestiges de la ville, et en particulier les temples où l'architecture grecque et romaine se combine avec des éléments de décor d'origine orientale, témoignent de la grandeur de sa civilisation».

Les ruines d'Hatra en Irak, une cité vieille de 2000 ans inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, située à 320 km au nord de Bagdad, le 27 juillet 2005. - ANTONIO CATANEDA/AP/SIPA

 

- Nimroud

Fondée au 13e siècle avant l'ère chrétienne, la cité, appelée à l'origine Kalhu, est l'un des sites archéologiques irakiens les plus connus et un lieu important de la civilisation mésopotamienne. Elle se trouve à 30 km au sud de Mossoul (nord). Selon le gouvernement irakien, l'EI a commencé à la détruire au bulldozer le 5 mars. L'Unesco a dénoncé «un crime de guerre».

Une statue assyrienne de taureau à tête humaine sur le site archéologique de Nimroud, en Irak, le 9 avril 2013. - HUBERT DEBBASCH / AFP

 

- Le musée de Mossoul

Il s'agit du plus important musée d'Irak après celui de Bagdad. Une vidéo diffusée le 26 février montre des membres de l'EI détruire à coup de masses des statues -certaines en provenance des sites de Nimroud et Hatra.

Selon des responsables des antiquités, quelques 90 oeuvres ont été détruites ou endommagées, des originaux pour la plupart. Cette destruction a été comparée avec celle en 2001 par les talibans des bouddhas de Bamiyan en Afghanistan.

Des militants de Daesh détruisent des statues à Mossoul, en Irak, dans une vidéo mise en ligne le 26 février 2015. - Image propagande Daesh

 

- Le mausolée Nabi Younès à Mossoul

La tombe du prophète Jonas, aussi connu sous le nom de Nabi Younès, est l'un des mausolées les plus célèbres de Mossoul et était un important lieu de pèlerinage. Elle a été dynamitée le 24 juillet 2014 devant la foule.

- La bibliothèque de Mossoul

Des milliers de livres et des manuscrits rares ont été brûlés en février 2014. L'UNESCO a décrit la destruction de ces oeuvres comme une nouvelle phase de la campagne de «nettoyage culturel» des djihadistes.

- La citadelle de Tal Afar

Des photos diffusées en janvier ont montré que les murs de la citadelle de Tal Afar, une ville à l'ouest de Mossoul prise par les djihadistes, ont été sérieusement endommagés, fin décembre 2014 ou début janvier 2015.

- La statue d'Abou Tammam à Mossoul

La statue d'Abou Tammam, un poète arabe né au 9e siècle, a été déboulonnée en juin 2014. Abou Tammam, qui a vécu à Mossoul, a composé «la Hamassa», une anthologie de poèmes.

- L'église verte de Tikrit

Imposant symbole de la présence chrétienne au Moyen-Orient, la cathédrale, appelée «église verte», a été fondée il y a environ 1.300 ans. Elle était considérée comme la plus célèbre de la ville de Tikrit (nord). Elle fut le théâtre d'un massacre des Assyriens par les envahisseurs Mongols en 1258. L'église a été détruite fin septembre ou début octobre 2014.

- Le mausolée Al-Arbain à Tikrit

Le mausolée Al-Arbaïn, connu pour être le lieu de sépulture de 40 figures de l'islam, dont des compagnons du prophète Mahomet, a été détruit en septembre 2014.