L'ONU condamne la «destruction» par Daesh de la cité antique de Hatra

IRAK Daesh s'en est pris à Hatra, une cité vieille de 2000 ans inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco située à 100 km au sud de Mossoul, selon l'Unesco...

M.C. avec AFP

— 

Les ruines d'Hatra en Irak, une cité vieille de 2000 ans inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, située à 320 km au nord de Bagdad, le 27 juillet 2005.
Les ruines d'Hatra en Irak, une cité vieille de 2000 ans inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, située à 320 km au nord de Bagdad, le 27 juillet 2005. — ANTONIO CATANEDA/AP/SIPA

L'ONU a dénoncé samedi la «destruction» de la cité antique de Hatra dans le nord de l'Irak par le groupe djihadiste Etat islamique (EI) qui depuis plusieurs semaines s'emploie à démolir les trésors du patrimoine irakien.

Soumis à la pression conjuguée des forces irakiennes au sol et de la coalition internationale dans les airs, l'EI multiplie exactions, destructions et pillages dans les zones sous son contrôle notamment dans la région de Mossoul et ses environs. Après avoir réduit en miette d'inestimables collections du musée de Mossoul, puis les joyaux architecturaux de Nimroud, ville phare de l'empire assyrien, l'EI s'en est pris à Hatra, une cité vieille de 2000 ans inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco située à 100 km au sud de Mossoul, selon l'Unesco.

L'ONU qualifie ces destructions de «crimes de guerre»

«La destruction de Hatra marque un tournant dans l'effroyable stratégie de nettoyage cultuel en cours en Irak», a dit dans un communiqué la directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova. Ce sont «des sources officielles» qui ont rapporté «la destruction du site du patrimoine mondial de Hatra», a ajouté le communiqué.

Le ministère irakien du Tourisme et des Antiquités a lui aussi condamné la «destruction» de Hatra, sans néanmoins être en mesure de confirmer cette information colportée par des médias kurdes irakiens. Selon un parlementaire de la province de Ninive (nord), Mohammed Nouri, «jusqu'à présent on ne peut pas affirmer de source sûre que Hatra a été détruite. Hatra est quelque peu isolée, et il n'y a pas d'habitants dans les environs. Je n'ai entendu parler d'une personne qui aurait été témoin des destructions». L'ONU avait qualifié ces destructions de «crimes de guerre» et d'une «attaque contre l'Humanité».