La crise se complique

©2006 20 minutes

— 

Turquie

L'AKP (parti au pouvoir issu de la mouvance islamiste) a proposé hier la tenue de législatives anticipées le 24 juin, après l'annulation du premier tour

de la présidentielle, remis à dimanche. Abdullah Gül (AKP) a dit qu'il

se retirerait s'il échouait à nouveau. Son parti a annoncé qu'il allait proposer

au Parlement

une réforme constitutionnelle prévoyant l'élection du président au suffrage universel.