Agression de l'ambassadeur américain à Séoul: C'est «un juste châtiment», estime la Corée du Nord

REACTION Pyongyang dénonce les «bellicistes américains»...

C.B. avec AFP

— 

Vue du centre-ville de Pyongyang
Vue du centre-ville de Pyongyang — Pedro Ugarte AFP

La Corée du Nord s'est félicitée jeudi de l'agression de l'ambassadeur américain à Séoul, blessé à l'arme blanche par un militant nationaliste, estimant qu'elle constituait un «juste châtiment» au moment où les Etats-Unis et la Corée du Sud mènent des manoeuvres militaires conjointes.

«Un juste châtiment pour les bellicistes américains», a titré l'agence officielle KCNA quelques heures après l'agression, perçue par le régime comme «un acte de résistance» à la présence américaine sur la péninsule coréenne. L'ambassadeur des Etats-Unis en Corée du Sud a été blessé au visage par un homme armé d'une lame de rasoir, jeudi à Séoul. Mark Lippert a été conduit à l'hôpital, mais ses jours ne sont pas en danger.

Le suspect est un homme de 55 ans qui s'appelle Kim

Selon l'agence de presse Yonhap, le suspect est un homme de 55 ans qui s'appelle Kim. Il a d'abord crié son opposition à des opérations militaires d'entraînement menées conjointement depuis lundi par les Etats-Unis et la Corée du Sud. Il a ensuite blessé l'ambassadeur au visage et au poignet à 7h40 du matin, alors que Lippert s'apprêtait à entrer dans une salle de conférence du centre ville de Séoul.

 

Le suspect n'en est pas à sa première agression. En 2010, il avait été condamné à deux ans de prison avec sursis pour avoir jeté un morceau de béton sur l'ambassadeur japonais à Séoul. Selon les médias coréens, c'est la première fois qu'un ambassadeur américain est pris pour cible dans le pays.