Boris Nemtsov avait pensé s'exiler en Lituanie

MEURTRE L'opposant politique à Vladimir Poutine avait envisagé de demander l'asile à Vilnius....

20 Minutes avec AFP

— 

Boris Nemtsov, le 30 mai 2013
Boris Nemtsov, le 30 mai 2013 — Ivan Sekretarev/AP/SIPA

L'opposant russe Boris Nemtsov, tué par balle à Moscou, avait envisagé de demander l'asile politique en Lituanie en 2012, craignant des persécutions de la part du Kremlin, a déclaré samedi à l'AFP Andrius Kubilius, Premier ministre de cet Etat balte à l'époque.

Une demande d'asile

M. Kubilius a assuré qu'il avait promis à Boris Nemtsov de l'accueillir dans son pays, au cours d'une conversation privée, en marge du congrès de son parti conservateur en 2012. L'opposant a finalement décidé de rester en Russie.

«Nemtsov a dit qu'il craignait d'être arrêté et mis en prison», à la suite des protestations de l'opposition russe contre le troisième mandat présidentiel de Vladimir Poutine en 2012, a indiqué M. Kubilius. «Il a demandé si la Lituanie pouvait lui accorder l'asile politique. Je lui ai dit de ne pas avoir de doutes à ce sujet et proposé qu'il reste ici. Finalement, il y a renoncé», a ajouté l'ex-chef du gouvernement lituanien.

La Lituanie est un des membres de l'Otan et de l'UE les plus critiques à l'égard de Moscou. Vilnius a demandé à plusieurs reprises de renforcer les sanctions économiques en réponse à la politique russe en Ukraine.Selon la présidente lituanienne Dalia Grybauskaite, l'assassinat de Boris Nemtsov a montré que la Russie «plongeait dans les ténèbres de la terreur contre son propre peuple».

Une marche est prévue pour dimanche à Vilnius, en souvenir de Boris Nemtsov et dans l'esprit de solidarité avec les opposants russes qui doivent se réunir le même jour à Moscou.