Affaire Jimmy Savile: Le présentateur aurait abusé sexuellement 63 patients d'un hôpital

FAITS DIVERS L’ex-vedette de la BBC aurait utilisé son image de généreux mécène pour agir en toute impunité…

20 Minutes avec AFP

— 

Jimmy Savile est accusé d'avoir abusé sexuellement de patients d'un hôpital britannique qu'il finançait par des dons.
Jimmy Savile est accusé d'avoir abusé sexuellement de patients d'un hôpital britannique qu'il finançait par des dons. — G. WOOD / THE TIMES / SIPA

Le rapport devrait écorner un peu plus encore l’image du Britannique Jimmy Saville, ex-présentateur star de la BBC et salué pour ses dons à des hôpitaux. Mais dans l’un de ses établissements, l’hôpital de Stoke Mandeville, Jimmy Savile aurait abusé sexuellement d’au moins 63 patients. Le rapport, glaçant, a été révélé par le Guardian et repris par Paris Match.  

Un rapport avait été rédigé, mais il n’a jamais été pris au sérieux

Selon l’enquête, Jimmy Savile utilisait son image de mécène pour abuser sexuellement, en toute impunité, des patients. Entre 1972 et 1985, neuf patients ont alerté le personnel hospitalier des crimes de Savile et un rapport officiel a même été rédigé, précise le Guardian. Mais il n’a jamais été pris au sérieux et n’a pas été non plus transmis à la direction de l’hôpital.

«Jimmy  Savile semblait se livrer à des agressions sérieuses alors que d’autres personnes étaient présentes et que ses victimes ne pouvaient pas attirer l’attention vers ce qu’il se passait », relate le rapport. Jimmy Savile ne s’est visiblement pas attaqué qu’aux patients de l’hôpital de Stoke Mandeville. Dans un établissement de Leeds également le présentateur aurait abusé de 33 patients, hommes et femmes, âgés de 5 à 75 ans. Là encore, il avait fait des dons de plusieurs millions d’euros à cet établissement.

L'un des pires agresseurs sexuels qu'a connu le Royaume-Uni

Est-ce que Jimmy Savile fut l’un des pires agresseurs sexuels que le Royaume-Uni ait jamais connu? « Saville était un prédateur malfaisant et insensible, qui a abusé et violé des gens, dont la plupart étaient des patients et des jeunes, qui s’attendaient, et avaient le droit, à être en sécurité », déclarait l’été dernier Jérémy Hunt, secrétaire à la Santé dans le gouvernement britannique.

Le scandale avait éclaté après la mort de Jimmy Saville par la diffusion d’un documentaire, «L'autre visage de Jimmy Savile, s’appuyant sur le témoignage de cinq victimes de l’ex-star de la BBC. Le documentaire avait permis à de nombreuses autres victimes d’oser raconter leurs traumatismes. Plus de 300 victimes potentielles avaient alors été évoquées. La BBC a été elle-même plongée au cœur du scandale, certains abus sexuels ayant eu lieu dans les locaux de la télévision publique.