Grèce: La liste définitive des réformes envoyées à Bruxelles mardi

EUROPE L'approbation de ce document doit permettre la poursuite du versement des aides...

20 Minutes avec AFP

— 

Le Premier ministre Alexis Tsipras arrive le 21 février 2015 à une réunion au Parlement à Athènes
Le Premier ministre Alexis Tsipras arrive le 21 février 2015 à une réunion au Parlement à Athènes — Angelos Tzortzinis AFP

Un léger contretemps. La liste définitive des réformes proposées par la Grèce à ses créanciers devait être finalisée avant ce lundi soir. Elle devrait finalement être soumise à Bruxelles mardi matin. Toute la journée de lundi, le texte, dont dépend la poursuite des aides à la Grèce, a fait des allers-retours entre le gouvernement d'Alexis Tsipras et la zone euro.

Une conférence téléphonique est prévue mardi après-midi entre les ministres des Finances de l'Eurogroupe pour examiner le détail de ces propositions. A condition que d'ici là, les trois institutions créancières de la Grèce (UE, BCE, FMI) aient donné un avis positif à leur sujet.

Toutes les promesses électorales de Syriza

La liste comprendra toutes les promesses électorales de la gauche radicale Syriza concernant les mesures sociales d'urgence pour aider les plus vulnérables, a précisé le gouvernement grec. Parmi les mesures annoncées figuraient notamment la fourniture de l'électricité gratuite à 300.000 familles dans le besoin, l'accès gratuit aux services de soins, la distribution de coupons d'aides alimentaires et de transport pour les plus modestes ainsi qu'un soutien financier spécifique aux retraités touchant de faibles pensions. L'ensemble de ce dispositif avait été évalué par Syriza, avant les législatives du 25 janvier, à 1,8 milliard d'euros.

D'autres propositions pourraient susciter le débat avec les créanciers de la Grèce, comme le blocage des saisies de la résidence principale et des mesures incitatives au paiement des arriérés d'impôts et d'emprunts bancaires passant par un effacement d'une partie des sommes dues. Le gouvernement grec, lui, espère que ces allégements aideront à la relance de l'économie.