Photo d'un bombardier russe TU-95 prise le 22 août dans le ciel japonais diffusée par le ministère japonais de la défense.
Photo d'un bombardier russe TU-95 prise le 22 août dans le ciel japonais diffusée par le ministère japonais de la défense. — AFP

MONDE

Encore deux bombardiers russes escortés par la Royal Air Force

Il y a eu plusieurs incursions d'appareils de guerre russes à proximité du Royaume-Uni ces dernières semaines...

Encore un épisode qui montre la crispation entre les Européens et la Russie? Le ministère de la Défense britannique a confirmé que deux avions de la Royal Air Force ont dû escorter mercredi vers 18h30 deux bombardiers russes qui volaient au large des côtes britanniques, au nord-ouest. 

 

Les avions Typhoon ont été envoyés «rapidement» lorsque les deux bombardiers Tupolev TU-95 ont été repérés volant «près» des côtes anglaises, a précisé un porte-parole de l’armée britannique relayé par la presse anglaise.

«Les avions russes ont été escortés par la RAF jusqu'à ce qu'ils soient hors de la zone d'intérêt au Royaume-Uni. A aucun moment, l'avion militaire russe n’a pénétré dans l’espace aérien britannique», a ajouté ce porte-parole.

Triplement des incursions russes

Lundi, c’est un navire de guerre russe, équipé de missiles, canons et torpilles, qui a été intercepté dans la Manche par la marine britannique. Et au début du mois, deux bombardiers russes, déjà des TU-95, ont été escortés par la RAF. Cette incursion russe avait aussi provoqué l’envoi d’un avion de l’armée française.

Les relations entre la Russie et l’Otan se sont nettement détériorées depuis le conflit en Ukraine. En 2014, il y a eu une centaine d’interceptions d’avions russes de la part des Etats appartenant à l’Otan, soit trois fois plus qu’en 2013. En début de semaine, Michael Fallon, le secrétaire à la Défense, a déclaré que l'OTAN devait se préparer à riposter contre l'agression russe, car elle représente un «danger réel et présent» aux États baltes.