VIDEO. Arrêté pour avoir envoyé un ado de 15 ans sur un chantier de décontamination à Fukushima

JAPON L'adolescent était payé 22 euros par jour...

M.C.

— 

Deux employés travaillent à la décontamination d'un site dans la ville de Naraha, à l'intérieur de la zone d'exclusion autour de la centrale de Fukushima, le 13 juin 2013.
Deux employés travaillent à la décontamination d'un site dans la ville de Naraha, à l'intérieur de la zone d'exclusion autour de la centrale de Fukushima, le 13 juin 2013. — TOSHIFUMI KITAMURA / AFP

Il a envoyé un adolescent de 15 ans pour travailler à la décontamination aux environs de la centrale de Fukushima. Mercredi, le responsable d’une entreprise de construction a été arrêté dans la préfecture d’Aichi (centre du Japon), rapporte le quotidien Mainichi Shimbun.

Alors qu’il venait de terminer le collège, le jeune garçon aurait été envoyé à Fukushima en avril dernier pour arracher des feuilles et gratter de la terre contaminée dans la zone sinistrée, selon la police. Il se serait échappé après cinq jours de travail.

Il était payé 22 euros par jour

Le jeune homme, qu’on aurait obligé à mentir sur son âge, car le travail dans les zones contaminées n’est pas autorisé avant 18 ans, dit avoir été frappé quand il ne travaillait pas assez dur. Son employeur aurait en outre baissé son salaire à 3.000 yens (22 euros) quotidiens. Les travailleurs de la décontamination autour de Fukushima sont censés recevoir du gouvernement une prime de risque de 9.000 yens (66 euros) par jour, en plus de leur salaire.

L’homme, arrêté après que la mère du garçon a prévenu la police, a reconnu les faits. Une enquête est en cours pour déterminer s’il employait d’autres mineurs. Selon la télévision locale Nagoya Broadcasting Network, son entreprise est dirigée par un ancien membre du crime organisé japonais.