Lego est la marque la plus puissante du monde

ECONOMIE Le fabricant danois de jouets de construction détrône Ferrari...

20 Minutes avec agence

— 

Lyon, le 26 octobre 2014
L'espace Double Mixte de Villeurbanne a accueilli pendant deux jours, la plus grande exposition de France consacrée aux Lego. De nombreux thème lego sont représentés, tel que city, lego techniques, space,  StarWars, des mocs (création personnel), des fresques  constitués au total de plus de 70 000 pièces de lego, Architecture...
Lyon, le 26 octobre 2014 L'espace Double Mixte de Villeurbanne a accueilli pendant deux jours, la plus grande exposition de France consacrée aux Lego. De nombreux thème lego sont représentés, tel que city, lego techniques, space, StarWars, des mocs (création personnel), des fresques constitués au total de plus de 70 000 pièces de lego, Architecture... — no credit

La grande aventure de Lego se poursuit. Le fabricant danois de jouets de construction, devenu, en novembre 2014, numéro un mondial du jouet au détriment de Mattel et de ses poupées Barbie, détrône aujourd'hui Ferrari au classement des marques mondiales les plus puissantes. C'est ce que révèle, ce mardi, le classement annuel du cabinet Brand Finance (à lire ici, en anglais).

Pour établir ses scores et classer les marques, la société a observé l'investissement en marketing des entreprises ainsi que le «capital» sympathie de la marque auprès des consommateurs, des employés, des actionnaires et son effet sur les résultats de l'entreprise. Résultat : Lego l'emporte grâce à la «loyauté», la «familiarité», sa belle réputation et la satisfaction de ses employés.

Merci au film

Le succès de La Grande Aventure Lego aurait largement contribué à cette bonne performance. Sorti l'année dernière, le film d'animation a rapporté 450 millions de dollars de recettes dans le monde, d'où une retombée à la fois sur les ventes Lego et l'image de la marque. «Le film a permis de propulser Lego du statut de marque appréciée à celui de première marque mondiale», estiment ainsi les auteurs de l'étude. 

 

 

«Lego apparaît comme le seul fabricant de jouets qui a su innover, qui s'est battu pour continuer à prospérer. Il y a 15 ans, il semblait dans une impasse mais il a rebondi en changeant de stratégie et en misant sur les jeux vidéo ou sur des moyens de communication innovants comme le film, avec une tentative beaucoup mieux réussie que Mattel avec Barbie», estime ainsi, interrogé par La Tribune, Mauro Guillet, économiste hispano-américain de l'université de Pennsylvanie.

En chute libre, le constructeur italien Ferrari se place désormais à la 6e place. La première entreprise française, l'Oréal, atteint la 9e position.