Bourse: Apple vaut plus que Google et Microsoft réunis

ECONOMIE La marque à la pomme est valorisée à plus de 700 milliards de dollars à Wall Street...

20 Minutes avec agence
— 
Un magasin Apple à Hefei, dans l'est de province chinoise de Anhui, le 10 septembre 2014
Un magasin Apple à Hefei, dans l'est de province chinoise de Anhui, le 10 septembre 2014 — AFP

Apple, qui décidément croque tous les records, était évalué à plus de 700 milliards de dollars pour la première fois, mardi dernier, à la clôture de Wall Street. L'action a «cassé» la Bourse et Apple a gagné 1,92% sur la journée et terminé la séance à un nouveau record historique de 122,02 dollars. Cela valorise l'ensemble du groupe à 710,7 milliards de dollars.

Ce chiffre astronomique est à peine atteint par ses concurrents d'Apple. Ainsi, même en ajoutant la valeur de Google (365,45 milliards de dollars) et Microsoft (349,89 milliards), Apple reste en tête avec une différence d'un milliard de dollars. Et, outre ces trois géants, il n'y aurait que deux autres entreprises en communication et technologies à avoir dépassé le seuil des 200 milliards à Wall Street: Facebook et Verizon.

Boosté par l'iPhone 6 et Apple Pay

croque tous les records

Apple, qui décidément croque tous les records, était évalué à plus de 700 milliards de dollars pour la première fois, mardi dernier, à la clôture de Wall Street. L'action a «cassé» la Bourse et Apple a gagné 1,92% sur la journée et terminé la séance à un nouveau record historique de 122,02 dollars. Cela valorise l'ensemble du groupe à 710,7 milliards de dollars.

Ce chiffre astronomique est à peine atteint par ses concurrents d'Apple. Ainsi, même en ajoutant la valeur de Google (365,45 milliards de dollars) et Microsoft (349,89 milliards), Apple reste en tête avec une différence d'un milliard de dollars. Et, outre ces trois géants, il n'y aurait que deux autres entreprises en communication et technologies à avoir dépassé le seuil des 200 milliards à Wall Street: Facebook et Verizon.

Boosté par l'iPhone 6 et Apple Pay


Apple, qui décidément croque tous les records, était évalué à plus de 700 milliards de dollars pour la première fois, mardi dernier, à la clôture de Wall Street. L'action a «cassé» la Bourse et Apple a gagné 1,92% sur la journée et terminé la séance à un nouveau record historique de 122,02 dollars. Cela valorise l'ensemble du groupe à 710,7 milliards de dollars.

Ce chiffre astronomique est à peine atteint par ses concurrents d'Apple. Ainsi, même en ajoutant la valeur de Google (365,45 milliards de dollars) et Microsoft (349,89 milliards), Apple reste en tête avec une différence d'un milliard de dollars. Et, outre ces trois géants, il n'y aurait que deux autres entreprises en communication et technologies à avoir dépassé le seuil des 200 milliards à Wall Street: Facebook et Verizon.

Boosté par l'iPhone 6 et Apple Pay


Apple, qui décidément croque tous les records, était évalué à plus de 700 milliards de dollars pour la première fois, mardi dernier, à la clôture de Wall Street. L'action a «cassé» la Bourse et Apple a gagné 1,92% sur la journée et terminé la séance à un nouveau record historique de 122,02 dollars. Cela valorise l'ensemble du groupe à 710,7 milliards de dollars.

Ce chiffre astronomique est à peine atteint par ses concurrents d'Apple. Ainsi, même en ajoutant la valeur de Google (365,45 milliards de dollars) et Microsoft (349,89 milliards), Apple reste en tête avec une différence d'un milliard de dollars. Et, outre ces trois géants, il n'y aurait que deux autres entreprises en communication et technologies à avoir dépassé le seuil des 200 milliards à Wall Street: Facebook et Verizon.

Boosté par l'iPhone 6 et Apple Pay

Apple, qui était déjà la première capitalisation boursière mondiale devant le groupe pétrolier ExxonMobil (évalué à 382,3 milliards mardi en clôture), a vu son cours de Bourse fortement grimper ces derniers mois, dopé par de nouveaux produits.

Les dernières versions de son iPhone (6 et 6 Plus) ont, en effet, suscité un véritable engouement auprès des consommateurs au quatrième trimestre, où la marque à la pomme a dégagé un bénéfice net historique de 18 milliards de dollars. Du jamais vu pour une entreprise dans le monde quel que soit son secteur d'activité.

Une première à Wall Street

Les investisseurs placent également beaucoup d'espoirs dans le service de paiement Apple Pay, lancé en fin d'année dernière aux Etats-Unis, ainsi que dans l'Apple Watch, une montre connectée qui sera commercialisée en avril et constituera le premier nouvel appareil depuis l'iPad en 2010.

D'après l'agence Bloomberg News, c'est la première fois qu'une entreprise américaine atteint ce niveau à Wall Street.

qui était déjà la première capitalisation boursière mondiale

Apple, qui était déjà la première capitalisation boursière mondiale devant le groupe pétrolier ExxonMobil (évalué à 382,3 milliards mardi en clôture), a vu son cours de Bourse fortement grimper ces derniers mois, dopé par de nouveaux produits.

Les dernières versions de son iPhone (6 et 6 Plus) ont, en effet, suscité un véritable engouement auprès des consommateurs au quatrième trimestre, où la marque à la pomme a dégagé un bénéfice net historique de 18 milliards de dollars. Du jamais vu pour une entreprise dans le monde quel que soit son secteur d'activité.

Une première à Wall Street

Les investisseurs placent également beaucoup d'espoirs dans le service de paiement Apple Pay, lancé en fin d'année dernière aux Etats-Unis, ainsi que dans l'Apple Watch, une montre connectée qui sera commercialisée en avril et constituera le premier nouvel appareil depuis l'iPad en 2010.

D'après l'agence Bloomberg News, c'est la première fois qu'une entreprise américaine atteint ce niveau à Wall Street.


Les dernières versions de son iPhone (6 et 6 Plus)

Apple, qui était déjà la première capitalisation boursière mondiale devant le groupe pétrolier ExxonMobil (évalué à 382,3 milliards mardi en clôture), a vu son cours de Bourse fortement grimper ces derniers mois, dopé par de nouveaux produits.

Les dernières versions de son iPhone (6 et 6 Plus) ont, en effet, suscité un véritable engouement auprès des consommateurs au quatrième trimestre, où la marque à la pomme a dégagé un bénéfice net historique de 18 milliards de dollars. Du jamais vu pour une entreprise dans le monde quel que soit son secteur d'activité.

Une première à Wall Street

Les investisseurs placent également beaucoup d'espoirs dans le service de paiement Apple Pay, lancé en fin d'année dernière aux Etats-Unis, ainsi que dans l'Apple Watch, une montre connectée qui sera commercialisée en avril et constituera le premier nouvel appareil depuis l'iPad en 2010.

D'après l'agence Bloomberg News, c'est la première fois qu'une entreprise américaine atteint ce niveau à Wall Street.


Apple, qui était déjà la première capitalisation boursière mondiale devant le groupe pétrolier ExxonMobil (évalué à 382,3 milliards mardi en clôture), a vu son cours de Bourse fortement grimper ces derniers mois, dopé par de nouveaux produits.

Les dernières versions de son iPhone (6 et 6 Plus) ont, en effet, suscité un véritable engouement auprès des consommateurs au quatrième trimestre, où la marque à la pomme a dégagé un bénéfice net historique de 18 milliards de dollars. Du jamais vu pour une entreprise dans le monde quel que soit son secteur d'activité.

Une première à Wall Street

Les investisseurs placent également beaucoup d'espoirs dans le service de paiement Apple Pay, lancé en fin d'année dernière aux Etats-Unis, ainsi que dans l'Apple Watch, une montre connectée qui sera commercialisée en avril et constituera le premier nouvel appareil depuis l'iPad en 2010.

D'après l'agence Bloomberg News, c'est la première fois qu'une entreprise américaine atteint ce niveau à Wall Street.


Apple, qui était déjà la première capitalisation boursière mondiale devant le groupe pétrolier ExxonMobil (évalué à 382,3 milliards mardi en clôture), a vu son cours de Bourse fortement grimper ces derniers mois, dopé par de nouveaux produits.

Les dernières versions de son iPhone (6 et 6 Plus) ont, en effet, suscité un véritable engouement auprès des consommateurs au quatrième trimestre, où la marque à la pomme a dégagé un bénéfice net historique de 18 milliards de dollars. Du jamais vu pour une entreprise dans le monde quel que soit son secteur d'activité.

Une première à Wall Street

Les investisseurs placent également beaucoup d'espoirs dans le service de paiement Apple Pay, lancé en fin d'année dernière aux Etats-Unis, ainsi que dans l'Apple Watch, une montre connectée qui sera commercialisée en avril et constituera le premier nouvel appareil depuis l'iPad en 2010.

D'après l'agence Bloomberg News, c'est la première fois qu'une entreprise américaine atteint ce niveau à Wall Street.

l'Apple Watch,

Apple, qui était déjà la première capitalisation boursière mondiale devant le groupe pétrolier ExxonMobil (évalué à 382,3 milliards mardi en clôture), a vu son cours de Bourse fortement grimper ces derniers mois, dopé par de nouveaux produits.

Les dernières versions de son iPhone (6 et 6 Plus) ont, en effet, suscité un véritable engouement auprès des consommateurs au quatrième trimestre, où la marque à la pomme a dégagé un bénéfice net historique de 18 milliards de dollars. Du jamais vu pour une entreprise dans le monde quel que soit son secteur d'activité.

Une première à Wall Street

Les investisseurs placent également beaucoup d'espoirs dans le service de paiement Apple Pay, lancé en fin d'année dernière aux Etats-Unis, ainsi que dans l'Apple Watch, une montre connectée qui sera commercialisée en avril et constituera le premier nouvel appareil depuis l'iPad en 2010.

D'après l'agence Bloomberg News, c'est la première fois qu'une entreprise américaine atteint ce niveau à Wall Street.


Apple, qui était déjà la première capitalisation boursière mondiale devant le groupe pétrolier ExxonMobil (évalué à 382,3 milliards mardi en clôture), a vu son cours de Bourse fortement grimper ces derniers mois, dopé par de nouveaux produits.

Les dernières versions de son iPhone (6 et 6 Plus) ont, en effet, suscité un véritable engouement auprès des consommateurs au quatrième trimestre, où la marque à la pomme a dégagé un bénéfice net historique de 18 milliards de dollars. Du jamais vu pour une entreprise dans le monde quel que soit son secteur d'activité.

Une première à Wall Street

Les investisseurs placent également beaucoup d'espoirs dans le service de paiement Apple Pay, lancé en fin d'année dernière aux Etats-Unis, ainsi que dans l'Apple Watch, une montre connectée qui sera commercialisée en avril et constituera le premier nouvel appareil depuis l'iPad en 2010.

D'après l'agence Bloomberg News, c'est la première fois qu'une entreprise américaine atteint ce niveau à Wall Street.