Une rangée de pots de crème à tartiner au
Une rangée de pots de crème à tartiner au — SIPANY/SIPA

ITALIE

Michele Ferrero, le père du Nutella, est décédé

La pâte à tartiner a fait de lui l'homme le plus riche d'Italie...

Michele Ferrero, père de la pâte à tartiner Nutella qui en a fait l'homme le plus riche d'Italie, est décédé samedi à l'âge de 89 ans à Monaco, selon des médias italiens.

«J'ai appris avec émotion la nouvelle de la disparition de Michele Ferrero, un vrai entrepreneur, connu et apprécié en Italie et à l'étranger», a écrit le président de la République italienne, Sergio Mattarella, dans un communiqué.

«La» Nutella rapporte 1,7 milliards d'euros par an

Michele Ferrero, qui s'est toujours montré discret, avait hérité de son père pâtissier une petite entreprise et la recette d'une «supercrema» à base de noisettes et de cacao, qu'il a légèrement modifiée en 1964 et rebaptisée «Nutella» en vue de l'exporter à travers l'Europe.

Le succès a été immédiat et le groupe a ensuite multiplié les réussites autour du chocolat: Kinder, Ferrero Rocher, Mon Chéri... Il emploie aujourd'hui plus de 22.000 salariés à travers le monde et réalise un chiffre d'affaires annuel de plus de 8 milliards d'euros. «La» Nutella -comme disent les Italiens- y participe pour 1,7 milliard d'euros. Ses 11 usines à travers le monde en produisent chaque année 365.000 tonnes, au grand dam des diététiciens.

30e fortune au monde

Michele Ferrero avait cédé la présidence du groupe en 2011 à son fils Giovanni, âgé aujourd'hui de 50 ans. Selon le magasine Forbes, le patrimoine de la famille Ferrero est estimée à 23,4 milliards de dollars (environ 20 milliards d'euros), ce qui les place en tête des plus grandes fortunes d'Italie et au 30ème rang mondial.

Une chapelle ardente doit être dressée à Alba, la ville du nord-ouest de l'Italie où il a bâti son empire.