Internet: Deux fois plus de contenus pédopornographiques retirés en 2014 en France

SOCIETE L'an passé, les Français ont signalé 3.444 contenus jugés illicites...

20 Minutes avec agences

— 

La pédopornographie prospère sur l'internet en Russie et y reste incontrôlable, un fléau mis en avant par les autorités pour justifier la récente adoption d'une loi introduisant des "listes noires" de sites se livrant à des activités interdites.
La pédopornographie prospère sur l'internet en Russie et y reste incontrôlable, un fléau mis en avant par les autorités pour justifier la récente adoption d'une loi introduisant des "listes noires" de sites se livrant à des activités interdites. — Jussi Nukari afp.com

Le nombre d'images, de vidéos ou de textes qui ont été retirés en 2014 pour leur caractère pédopornographique a doublé par rapport à l'année précédente. Un bilan des signalements alarmants dressé ce mardi par l'Association française des fournisseurs d'accès et des services internet (AFA) qui a créé, en 2013, un module de signalement des contenus illicites en ligne: Point de Contact.

Alors qu'en 2013, 2.561 contenus à caractère pédopornographiques avaient été soumis à l'AFA et que 550 relevaient d'un caractère illégal, l'an passé, les Français ont transmis à l'association 3.444 contenus jugés illicites, parmi lesquels 1.094 signalements avaient bel et bien un caractère pédopornographique. 97% de ces derniers ont été retirés.

>> A lire également: Un clip silencieux pour lutter contre la cyberviolence

Une augmentation des contenus incitant à la haine raciale

«L'ensemble des 537 contenus pédopornographiques hébergés en France représentant 2.175 URL ont été retirés», a confirmé Carole Gay, responsable des affaires juridiques et réglementaires à l'AFA, qui compte parmi ses membres Orange, SFR, Bouygues Telecom, Google, Facebook ou Microsoft. 

Selon l'AFA, qui traite les contenus illégaux relevant de la pédopornographie mais également du terrorisme ou de l'incitation à la haine raciale, si le nombre de contenus de propagande terroriste signalés a été divisé par deux en 2014, leur qualification en tant que tel par l'association est passée de 8,7% à 16,6%.

Des procédures judiciaires

Et pour le seul mois de janvier 2015, au cours duquel se sont déroulées les attaques islamistes à Paris, Point de Contact a reçu un nombre de signalements équivalent à l'ensemble de l'année 2014 dans cette catégorie.

A noter que dans sa lutte contre la cybercriminalité, l'AFA collabore avec la plateforme Pharos, conçue dans cette optique par le ministère de l'Intérieur. Ainsi, parmi les 1.225 signalements transférés par l'AFA à Pharos l'an passé, 439 ont été transmis à des autorités étrangères, ou ont fait l'objet d'une procédure judiciaire en France.