Chine: Alibaba mise sur les smartphones

ECONOMIE Le géant chinois de la vente par Internet donne un coup d'accélérateur à la diversification de ses activités et tente de défier les leaders du marché du smartphone...

20 Minutes avec agence
— 
Le siège social du géant de l'internet chinois alibaba le 7 mai 2014 à Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang, au sud du pays
Le siège social du géant de l'internet chinois alibaba le 7 mai 2014 à Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang, au sud du pays — AFP

Alibaba Group Holding, mastodonte chinois de l’e-commerce, a annoncé, ce lundi, avoir pris une participation minoritaire de 590 millions de dollars (521 millions d'euros) dans Meizu Technology. Ce fabricant chinois de smartphones avait annoncé, en octobre, sa décision de recourir pour ses appareils à un système d'exploitation développé par une branche d'Alibaba et baptisé YunOS. 

Pour le groupe Alibaba, c'est un enjeu crucial: alors que le nombre d'utilisateurs actifs de ses plateformes de vente a bondi l'an dernier de 45% à 334 millions, 265 millions d'entre eux ont effectué des achats sur mobile, un chiffre qui a presque doublé en un an. En Chine, son premier marché, 42% des transactions se font désormais via des appareils portables, contre seulement 20% fin 2013.

Echange de bons procédés

Investissement oblige, «Alibaba fournira à Meizu ressources et soutien dans les domaines du commerce électronique, de l'Internet mobile et de l'analyse de données afin de développer l'écosystème de ses smartphones», ont expliqué les deux sociétés dans un communiqué commun. Et les plateformes de vente d'Alibaba de devenir «des canaux de distribution» privilégiés pour les smartphones de Meizu. 

Pourtant, Meizu, fondé en 2003 et basé à Zhuhai (sud), semblait à première vue un improbable partenaire pour le mastodonte du Web. Ce petit fabricant de smartphones, non coté, détient, en effet, qu'une infime part de marché (moins de 2%) sur un secteur chinois dominé par Xiaomi, Huawei, Lenovo et les multinationales Apple et Samsung.

Concurrencer Apple, Xiaomi et compagnie?

Qu'importe, Alibaba, qui a fait une entrée fracassante à la Bourse de New York mi-septembre  et est depuis valorisé à 213 milliards de dollars, cherche à accélérer la diversification de ses activités et sa base d'usagers. Le géant multiplie ainsi les investissements dans la téléphonie mobile et l'Internet nomade et il s'avère que Meizu est reconnu pour la qualité de ses technologies.

Et face à la domination d'Android en Chine (neuf téléphones sur dix!), Alibaba a ciblé un constructeur bien plus petit, espérant aider son système d'exploitation YunOS à trouver progressivement sa place. Sans compter que le géant chinois a également déclaré avoir investi dans la start-up israélienne Visualead, fournisseur de technologies de QR codes à destination des smartphones.