Un Suédois condamné à deux ans de prison pour homosexualité en Tunisie

TUNISIE Selon le Code pénal tunisien, les pratiques homosexuelles sont passibles de trois ans de prison ferme...

20 Minutes avec AFP

— 

Un couple homosexuel franco-marocain, privé de mariage en raison d'une convention bilatérale entre la France et le Maroc, va saisir la justice pour faire reconnaître son droit au mariage, a-t-on appris samedi auprès de son avocat.
Un couple homosexuel franco-marocain, privé de mariage en raison d'une convention bilatérale entre la France et le Maroc, va saisir la justice pour faire reconnaître son droit au mariage, a-t-on appris samedi auprès de son avocat. — Joel Saget AFP

Un Suédois a été condamné à deux ans de prison pour homosexualité en Tunisie, a indiqué samedi la diplomatie suédoise, précisant que l'affaire avait été évoquée entre représentants des deux pays.

«Nous avons discuté du cas avec des représentants tunisiens et souligné la conception de la Suède selon laquelle l'égalité des droits quelle que soit l'orientation sexuelle est un principe démocratique fondamental», a déclaré une porte-parole du ministère des Affaires étrangères suédois. Contacté par l'AFP, le ministère tunisien des Affaires étrangères a confirmé la condamnation, sans autres précisions dans l'immédiat.

Les pratiques homosexuelles passibles de trois ans de prison ferme

«L'homme, âgé d'une cinquantaine d'années, a été condamné le 4 février à deux ans d'emprisonnement pour des actes homosexuels», selon la porte-parole. Selon le quotidien Aftonbladet, l'homme, domicilié en France depuis quelques années, aurait fait appel du jugement.

L'homosexualité est considérée comme un délit en Tunisie, précise la diplomatie suédoise sur son site consacré aux conseils aux voyageurs. Selon le Code pénal tunisien, les pratiques homosexuelles sont passibles de trois ans de prison ferme.