Nigeria: L'élection présidentielle repoussée à cause de craintes pour la sécurité

NIGERIA Des analystes craignent que le report ne donne lieu à des violences politiques dans le pays...

M.C. avec AFP

— 

Une manifestation contre le report des élections au Nigeria à Abuja, le 7 février 2015.
Une manifestation contre le report des élections au Nigeria à Abuja, le 7 février 2015. — Olamikan Gbemiga/AP/SIPA

Les élections présidentielle et parlementaire au Nigeria ont été reportées de six semaines, au 28 mars, a annoncé la commission électorale samedi soir, cédant à des demandes liées aux difficultés logistiques et craintes pour la sécurité en raison des attaques de Boko Haram.

«Si la sécurité du personnel, des électeurs, des observateurs électoraux et du matériel électoral ne peut pas être garantie, la vie de jeunes hommes et femmes innocents ainsi que la perspective d'élections libres, justes et crédibles seraient grandement compromises», a déclaré le président de la commission à sept jours de la date initiale du vote.

Crainte de violences politiques à cause du report

Au total 14 candidats sont en lice pour la présidentielle qui, selon plusieurs analystes, devrait se jouer entre deux favoris: le chef de l'Etat sortant Goodluck Jonathan, 57 ans, sous les couleurs du Parti démocratique populaire (PDP) et l'ex-général Muhammadu Buhari, 72 ans, en compétition pour le Congrès progressiste (APC), principale formation de l'opposition.

L'APC, qui était contre tout changement du calendrier électoral, a dénoncé dans un communiqué «un recul majeur pour la démocratie nigériane», promettant d'informer les Nigérians sur sa décision «dans les prochains jours».

Des analystes craignent que le report ne donne lieu à des violences politiques dans le pays où en 2011, des troubles électoraux ont fait un millier de morts.