La djihadiste irakienne réclamée par l'EI sera exécutée mercredi

JORDANIE Amman répond ainsi à l'organisation Etat islamique qui affirme avoir brûlé vif un otage jordanien

Fabien Randanne

— 

L'Irakienne Sajida al-Rishawi, dans une image diffusée le 13 novembre 2005 par la télévision jordanienne
L'Irakienne Sajida al-Rishawi, dans une image diffusée le 13 novembre 2005 par la télévision jordanienne — JORDANIAN TV

La riposte sera «terrible», avait promis le ministre jordanien de l'Information Mohammad Momani après que l’Etat islamique a affirmé, mardi, dans une vidéo, avoir brûlé vif Maaz al-Kassabeh, le pilote jordanien retenu en otage depuis décembre. Et la riposte ne s’est pas fait attendre…

Condamnée à mort pour avoir pris part à des attentats à Amman en 2005

 «La peine de mort à l'encontre de (...) Sajida Al-Rishawi sera exécutée demain [mercredi] à l'aube», a indiqué une source de sécurité jordanienne à l’AFP. L’EI espérait pourtant récupérer cette djihadiste irakienne, emprisonnée en Jordanie, en échange de la libération du ressortissant jordanien capturé en décembre.

L’Irakienne Sajida Al-Rishawi  avait été condamnée à mort pour sa participation à des attentats meurtriers en 2005 à Amman, la capitale jordanienne. «Celui qui doutait de la barbarie de l'organisation EI, en voici la preuve (...) et celui qui doutait de l'unité des Jordaniens, on lui prouvera le contraire», a déclaré Mohammad Momani, également porte-parole du gouvernement avant que l’exécution de la djihadiste soit annoncée.