Pour un chef d'Al-Qaïda, la France est devenue l'ennemi n°1 de l'islam

TERRORISME Un chef d'Aqpa, qui avait revendiqué la tuerie de Charlie Hebdo, a appelé à faire des attaques contre l'Occident...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration police municipale. Entrainement au tir des policiers municipaux
Illustration police municipale. Entrainement au tir des policiers municipaux — A. GELEBART / 20 MINUTES

Un chef d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a jugé que la France avait remplacé les Etats-Unis en tête de liste des pays ennemi de l'islam, dans un enregistrement audio diffusé vendredi.

«La France a remplacé l'Amérique dans sa guerre contre l'islam»

Avec l'«affaiblissement» des Etats-Unis ces dernières années, «la France a remplacé l'Amérique dans sa guerre contre l'islam», a déclaré le chef idéologique d'Aqpa, Ibrahim al-Rubaish, dans un enregistrement audio diffusé par la branche médiatique d'Aqpa, Al-Malahem, sur Youtube. Aqpa, considérée comme la branche la plus active et la plus dangereuse d'Al-Qaïda par Washington, avait revendiqué mi-janvier l'attaque à Paris contre le journal français Charlie Hebdo qui a fait 12 morts.

Dans la revendication, un responsable d'Aqpa, Nasser al-Ansi, avait affirmé que le groupe avait agi sur ordre du chef d'Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri pour «venger» le prophète Mahomet, caricaturé par le journal satirique français. L'attaque avait été menée par deux djihadistes français qui ont été abattus le 9 janvier par les forces de l'ordre françaises près de Paris. Ibrahim al-Rubaish a en outre appelé à mener des attaques contre les «infidèles» en Occident, en particulier en France, et à s'en prendre, «sans consulter personne» à ceux qui se moquent du prophète.