Etats-Unis: Un handicapé mental exécuté au Texas

ETATS-UNIS Robert Ladd était doté d'un QI de 67...

M.C. avec AFP

— 

La Cour Suprême des Etats-Unis à Washington le 18 novembre 2014
La Cour Suprême des Etats-Unis à Washington le 18 novembre 2014 — Saul Loeb AFP

Après avoir interdit par deux fois la peine capitale pour les handicapés mentaux, la Cour suprême des Etats-Unis a laissé exécuter, jeudi au Texas, un condamné dont le retard intellectuel était établi depuis son enfance.

Robert Ladd, doté d'un QI de 67, a été exécuté par injection létale dans la soirée, dans la chambre de la mort de Huntsville, Texas. Peu avant, la Cour suprême des Etats-Unis avait rejeté ses deux appels et donné son accord à l'exécution de ce Noir de 57 ans, selon de brèves décisions, sans commentaire.

Critères «beaucoup trop subjectifs»

Par deux fois, la haute Cour avait interdit la peine de mort pour les handicapés mentaux, en 2002 et 2014. Mais elle a laissé à chaque Etat le soin de définir le retard intellectuel. En autorisant l'exécution de Robert Ladd, la haute Cour a ainsi tacitement confirmé l'arrêt de la Cour pénale d'appel du Texas, qui s'était rangée à l'avis de l'Etat jugeant «beaucoup trop subjectifs» les critères retenus pour Robert Ladd.

Ladd avait été condamné à mort pour le viol et le meurtre par strangulation en septembre 1996 d'une jeune femme dont la maison avait été mise à sac et incendiée. Il se trouvait alors en liberté conditionnelle après 16 ans de prison pour avoir tué une femme et ses deux enfants, également dans un incendie.

Il s'agit de la sixième exécution de l'année aux Etats-Unis, dont deux au Texas -l'Etat qui exécute le plus avec 520 condamnés depuis le rétablissement de la peine de mort dans le pays en 1976.