Daesh profère de nouvelles menaces de mort «immédiate» envers un pilote jordanien

TERRORISME

M.C. avec AFP

— 

Montage de photographies du pilote jordanien  Maaz al-Kassasbeh (G), retenu par Daesh, et de la djihadiste irakienne Sajida al-Rishawi, que Daesh souhaite voir libérer.
Montage de photographies du pilote jordanien Maaz al-Kassasbeh (G), retenu par Daesh, et de la djihadiste irakienne Sajida al-Rishawi, que Daesh souhaite voir libérer. — AP/SIPA

Le groupe Etat islamique a de nouveau menacé de tuer «immédiatement» un pilote jordanien retenu en otage si une djihadiste irakienne n'était pas libérée dans la journée de jeudi, selon un texte prétendument lu par un captif japonais qui servirait de monnaie d'échange.

Ce nouveau chantage, signalé par le centre américain de surveillance des sites islamistes (SITE), a pris la forme d'un enregistrement vidéo diffusé via des comptes Twitter liés à l'organisation. Il est constitué d'une image fixe de l'otage japonais Kenji Goto, accompagnée d'un message audio en anglais lu par ce dernier.

>> A lire aussi: Qui est Sajida Al-Rishawi, l’Irakienne dont Daesh réclame la libération?

Option difficile à accepter pour la Jordanie

«Si Sajida al-Rishawi n'est pas prête à être échangée contre ma vie à la frontière turque jeudi 29 janvier d'ici au coucher du soleil, heure de Mossoul, le pilote jordanien Mia'dh al-Jasaben (Maaz al-Kassasbeh) sera exécuté immédiatement», dit le journaliste japonais.

L'enregistrement a été publié quelques heures après l'expiration d'un premier ultimatum de Daesh diffusé mardi et exigeant la libération de Sajida al-Rishawi. Sous cette condition, Kenji Goto ainsi que le pilote jordanien Maaz al-Kassasbeh auraient la vie sauve. Si Tokyo se satisferait de récupérer son otage en échange de l'Irakienne, comme le propose Daesh, cette option est difficile à accepter pour le gouvernement et l'opinion publique de Jordanie.

Amman s'est certes dit prêt à libérer al-Rishawi, condamnée à mort dans ce pays pour sa participation à une vague d'attentats en 2005, mais souhaite en échange avoir des assurances que son pilote reviendra sain et sauf.