Syrie: La partie orientale de Kobané libérée par les forces kurdes totalement détruite

GUERRE La ville syrienne de Kobané a été libérée lundi par les forces kurdes après plus de quatre mois de combats...

20 Minutes avec AFP
— 
Un combattant kurde dans les décombres à Kobané le 27 janvier 2014.
Un combattant kurde dans les décombres à Kobané le 27 janvier 2014. — AFP

La ville syrienne de Kobané, libérée lundi par les forces kurdes après plus de quatre mois de combats acharnés contre les djihadistes de l'organisation Etat islamique (EI), a subi de très importants dégâts, ont constaté mercredi des journalistes de l'AFP.

Ruines et bâtiments éventrés

Dans la partie orientale de la ville, les rues désormais entièrement contrôlées par les miliciens kurdes ne sont plus qu'un amas de ruines et de bâtiments éventrés. Les dégâts ont été moins sérieux dans les quartiers ouest de Kobané, où quelques rares civils ont été apercus, ont constaté les journalistes de l'AFP lors d'une brève visite.

>> Les djihadistes chassés de Kobané: «C'est stratégiquement inutile, mais psychologiquement important»

A plusieurs carrefours de la ville, des groupes de combattants kurdes en tenues mi-militaire, mi-civile, ont salué la présence des journalistes par des rafales de Kalachnikov tirées dans le ciel et en faisant le "V" de la victoire. Le calme régnait dans toutes les parties de la ville visitées par l'équipe de l'AFP, largement désertées de tout habitant. Depuis le début de l'offensive jihadiste sur Kobané et sa région à la mi-septembre, quelque 200.000 civils syriens, en grande majorité des Kurdes, ont traversé la frontière pour se réfugier en Turquie, à quelques kilomètres de là.