Pakistan: Une coupure d’électricité plonge 80% du pays dans le noir

PAKISTAN Les autorités en attribuent la cause à une attaque rebelle...

M.C. avec AFP

— 

Des bâtiments officiels plongés dans le noir après des factures d'électricité impayées, à Islamabad le 29 avril 2014.
Des bâtiments officiels plongés dans le noir après des factures d'électricité impayées, à Islamabad le 29 avril 2014. — FAROOQ NAEEM / AFP

Le Pakistan s'est retrouvé plongé dans le noir dans la nuit de samedi à dimanche en raison de dégâts sur une ligne de haute tension imputés par les autorités à une attaque rebelle. La coupure d'électricité, l'un des pires incidents de ce type survenus au Pakistan, a privé de courant environ 80% du territoire, y compris Islamabad, selon des sources officielles.

L'alimentation avait été rétablie dimanche dans la majeure partie du pays, a déclaré un porte-parole de la compagnie nationale d'électricité, ajoutant que la situation redeviendrait totalement normale d'ici quelques heures. La coupure est survenue après minuit lorsque une ligne à haute tension reliant une centrale privée de production électrique au réseau national a été endommagée, dans le district de Naseerabad, dans la province du Baluchistan (sud-ouest).

Coupures de courant à répétition

Le ministre d'Etat chargé de l'Eau et de l'électricité Abid Sher Ali a présenté ses excuses à la population et accusé des rebelles d'avoir fait sauter la ligne à haute tension à l'explosif.

Le Pakistan est plombé par des coupures de courant à répétition. Son système de distribution électrique est complexe et souffre de problèmes chroniques d'infrastructures. Le secteur est en outre confronté à des défauts de paiement à répétition. Nawaz Sharif avait déjà dû annuler son déplacement cette semaine au Forum économique mondial de Davos (Suisse) à cause d'une grave crise énergétique née de la pénurie de pétrole.