Jacques Chirac aura sa rue

CISJORDANIE Mahmoud Abbas a annoncé, mardi, qu'une artère serait nommée à...

— 

Jacques Chirac dans la vieille ville de Jérusalem, protestant contre les services de sécurité israéliens, le 22 octobre 1996.
Jacques Chirac dans la vieille ville de Jérusalem, protestant contre les services de sécurité israéliens, le 22 octobre 1996. — AFP

Une rue Jacques Chirac? A Paris? Non. A Ramallah, en Cisjordanie… Une importante artère de la ville palestinienne va porter le nom du futur ex-Président français, a annoncé mardi son homologue palestinien Mahmoud Abbas. C’est un «grand homme», a ajouté Abbas, à l'issue d'un entretien d'une heure avec Chirac à l'Elysée.

Ramallah, siège de l'Autorité palestinienne, est la principale ville palestinienne de Cisjordanie. Chirac
s'y était rendu en octobre 1996 et avait été acclamé par la population après sa visite mouvementée de la vieille ville de Jérusalem. Il s’était alors opposé aux services de sécurité israéliens. «This is a provocation. This is a provocation. Do you want me to go to my plane. To go back to France?» (C’est une provocation, voulez-vous que je prenne mon avion, que je rentre en France?), s’était-il exclamé alors que les services de sécurité l’empêchaient de serrer les mains de la foule.

C’est la maire de Ramallah, Janette Khoury, qui a eu l’idée. Cette chrétienne de 63 ans, a été élue en décembre 2005 avec les voix du Hamas à la tête de la ville.

«L'objectif de cette visite était de rencontrer le président Chirac afin de lui exprimer nos remerciements et notre reconnaissance, de remercier ce grand homme pour tout ce qu'il a fait pour le peuple palestinien», a précisé Mahmoud Abbas.