Des SMS pour dénoncer les terroristes

E. D. avec AFP

— 

Une dizaine de milliers de manifestants se sont rassemblés mardi à la salle omnisports du complexe olympique d'Alger, scandant "Bouteflika notre président, le terrorisme notre ennemi", une semaine après deux attentats islamistes qui ont fait 30 morts dans la capitale.
Une dizaine de milliers de manifestants se sont rassemblés mardi à la salle omnisports du complexe olympique d'Alger, scandant "Bouteflika notre président, le terrorisme notre ennemi", une semaine après deux attentats islamistes qui ont fait 30 morts dans la capitale. — Fayez Nureldine AFP

Appel à la délation high-tech. Une semaine après les attentats d'Alger qui ont fait 30 morts et plus de 220 blessés, les forces de sécurité algériennes ont inauguré un nouveau moyen pour débusquer les terroristes.

Pour lutter contre les «terroristes en fuite», les forces de sécurité ont appelé les Algériens par des SMS envoyés sur leurs portables à dénoncer les membres d'Al-Qaida au Maghreb. Selon les autorités, quelques centaines d'éléments islamistes armés subsisteraient dans les maquis.

«Message des forces de sécurité: Cher(e) citoyen (ne), nos frères souffrent du résidu des terroristes en fuite. Le devoir vous appelle à signaler toute menace. Appeler numéro gratuit 1590», lit-on sur le SMS envoyé aux Algériens.

Cette technique est utilisée pour la première fois dans la lutte antiterroriste en Algérie.