Ukraine: 700 soldats russes sont entrés dans le pays lundi selon Kiev, un hôpital bombardé à Donetsk

MONDE Ce sont deux groupes de soldats russes distincts qui ont pénétré le territoire ukrainien...

20 Minutes avec AFP
— 
Un soldat ukrainien fait feu sur des séparatistes pro-russes près de l'aéroport de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, le 3 janvier 2015
Un soldat ukrainien fait feu sur des séparatistes pro-russes près de l'aéroport de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, le 3 janvier 2015 — Vasily Maximov AFP

Les autorités ukrainiennes ont affirmé que deux groupes de soldats russes, constitués d'environ 700 hommes au total, étaient entrés lundi en Ukraine pour aider les rebelles pro-russes de l'Est.

L'Ukraine et les pays occidentaux accusent depuis plusieurs mois la Russie d'avoir déployé des troupes régulières dans l'est de ce pays, en proie à un conflit armé avec la rébellion prorusse qui a fait plus de 4.800 morts depuis son déclenchement en avril dernier.

La Russie dément

Selon les dernières estimations de Kiev, plus de 8.500 soldats de l'armée russe se trouvaient dans l'Est séparatiste à la mi-janvier alors que la Russie a toujours démenti toute implication dans le conflit chez son voisin. Ce qui est sûr, c'est que depuis l'an dernier, le conflit est toujours vif dans l'est ukrainien.

A Donetsk, un hôpital a été touché lundi à la mi-journée par des tirs de roquettes dans le centre-ville, dans l'Est séparatiste de l'Ukraine, ont constaté des journalistes de l'AFP sur place. Ce bombardement a fait six blessés, à savoir un médecin et cinq patients, selon le ministère des Situations d'urgence de la «république» rebelle de Donetsk.

L'OSCE appelle à l'arrêt des combats

Les vitres de l'hôpital ont été soufflées et l'impact des tirs était visible devant l'entrée de l'établissement, d'après les journalistes sur place. Ce bombardement, dans le quartier de Kalininski, a également touché une université située en face.

En dépit d'une trêve instaurée le 9 décembre, des combats acharnés entre l'armée ukrainienne et les rebelles prorusses ont progressivement repris il y a une dizaine de jours dans l'est de l'Ukraine, particulièrement à l'aéroport de Donetsk où une offensive des insurgés a finalement été repoussée samedi par les Ukrainiens.

Kiev et l'OSCE ont appelé lundi à l'arrêt immédiat des violences dans l'Est rebelle prorusse où l'intensité de combats a légèrement baissé pendant qu'à Bruxelles, des ministres des Affaires étrangères de l'UE devaient discuter de la crise ukrainienne.