Arabie Saoudite: Un mur pour contrer l'organisation de l'Etat islamique le long de la frontière irakienne

TERRORISME Lancée en 2006, la construction d'une grande muraille entre l'Arabie Saoudite et l'Irak s'intensifie avec la progression de l'organisation de l'Etat Islamique...

20 Minutes avec AFP

— 

L'Arabie saoudite s'est lancée dans la construction de sa Grande muraille contre l'Irak en 2003.
L'Arabie saoudite s'est lancée dans la construction de sa Grande muraille contre l'Irak en 2003. — AFP-

La montée en puissance de l'organisation de l'Etat Islamique et un attentat perpétré en début d'année sur un poste frontière ont convaincu les autorités saoudiennes d'accélérer la construction d'une Grande muraille tout au long des 950 kilomètres de frontière avec l'Irak, où Daesh contrôle désormais une large partie du pays...

Trois ans après le lancement de la construction d'un premier mur, le long des 1.800 kilomètres de frontière avec le Yémen, foyer d'Al-Qaida dans la péninsule arabique, le royaume wahhabite s'était lancé dans la construction de ce second édifice militaire en 2006, à l'époque de la guerre civile irakienne.

Contrer l'avancée de l'Etat Islamique

Ces deux chantiers sont donc activement relancés aujourd'hui, mais l'accent est tout particulièrement porté sur la construction de la muraille nord pour contrer l'avancée de l'Etat Islamique, alors qu'un attentat commis le 5 janvier avait tué trois soldats frontaliers, dont le général Oudah al-Belawi, commandant des opérations de la zone.

Composée de cinq épaisseurs, la muraille sera équipée de tours de surveillance, de fossés, de caméras infra-rouge et d'une cinquantaine de radars capables de déceler des mouvements de piétons à 18 kilomètres à la ronde et des mouvements de camions et d'hélicoptères sur une distance de 36 kilomètres. Pour rappel, l'EI convoite tout particulièrement l'Arabie Saoudite pour l'érection de son califat, le pays abritant les deux mosquées saintes de La Mecque et de Médine.

Mots-clés :