«Dégagez», dit le maire d'origine marocaine de Rotterdam aux immigrés musulmans mécontents

PAYS-BAS Ahmed Aboutaleb s'exprimait en direct à la télévision...

P.B.

— 

Le maire de Rotterdam, Ahmed Aboutaleb.
Le maire de Rotterdam, Ahmed Aboutaleb. — R.VOS/AP/SIPA

Après l'attaque contre Charlie Hebdo, le maire de Rotterdam a adressé un message aux musulmans «qui ont un problème avec les libertés» en Occident: «Si vous n'aimez pas la liberté, par pitié, faites vos valises et partez. Si ça ne vous plaît pas que des humoristes fassent un journal –est-ce que je peux dire cela ici–, alors dégagez!», a lancé Ahmed Aboutaleb en direct à la télévision.

Le terme employé est fort, proche de «Fuck off» en anglais, confirme à 20 Minutes le journaliste néerlandais Kristof Hoefkens.

Premier maire musulman

Né au Maroc, Ahmed Aboutaleb est arrivé aux Pays-Bas quand il avait 15 ans. Membre du parti travailliste, il est le premier musulman et fils d'immigrants à être élu maire à Rotterdam.

Réputé pour son franc-parler sur l'immigration, il a été salué par le maire de Londres. «C'est la voix des Lumières et de Voltaire», s'enthousiasme Boris Johnson, qui conclut: «Pour toucher ces jeunes, voici le genre de voix qu'il nous faut. Par dessus tout, il doivent entendre une voix musulmane.»