Rumeurs sur la santé de Fidel Castro: Cuba dément avoir convoqué une conférence de presse

CUBA Plusieurs médias de Miami, bastion de l'anti-castrisme, ont affirmé que les autorités avaient convoqué une conférence de presse vendredi pour évoquer des rumeurs sur le décès de Fidel Castro...

20 Minutes avec AFP

— 

L'ancien président cubain Fidel Castro (g), assis au côté de son frère Raoul, le 24 février 2013 à Cuba
L'ancien président cubain Fidel Castro (g), assis au côté de son frère Raoul, le 24 février 2013 à Cuba — Ismael Francisco www.cubadebate.cu

Les autorités cubaines ont tenté d'apaiser vendredi de nouvelles rumeurs sur une supposée détérioration de l'état de santé de Fidel Castro, qui n'est pas apparu en public depuis plus d'un an. Plusieurs médias de Miami, bastion de l'anti-castrisme, ont affirmé que les autorités avaient convoqué une conférence de presse vendredi pour évoquer ces rumeurs circulant depuis 48 heures sur les réseaux sociaux.

Pas d'information sur son état de santé

«C'est faux, nous n'avons convoqué aucune conférence de presse», a déclaré un responsable du Centre de la presse internationale (CPI), organe du ministère des Affaires étrangères qui gère les relations avec la presse étrangère à Cuba. Il ne s'est toutefois pas prononcé sur la situation de l'ex-président âgé de 88 ans, retiré du pouvoir pour raisons de santé. Provenant principalement de journaux et sites internet de Cubains expatriés, ces spéculations ont été largement diffusées vendredi sur les réseaux sociaux alors que le «Comandante» n'est pas apparu en public depuis un an et un jour.

Sa dernière sortie au grand jour remonte au 8 janvier 2014, lors de l'inauguration d'une galerie dans l'ouest de la Havane. Il était alors apparu voûté et semblant éprouver des difficultés pour se déplacer. En juillet, il avait rencontré les président chinois Xi Jinping et russe Vladimir Poutine à son domicile, mais hors caméras. Seuls quelques clichés avaient immortalisé ces tête-à-tête.

Absence lors de l'annonce de la fin du blocus

Depuis, il ne s'est manifesté qu'à deux reprises, en octobre, avec des billets publiés par la presse d'Etat cubaine. Sa non apparition mi-décembre, au moment de l'annonce historique du dégel avec les États-Unis et du retour des agents libérés par Washington, a marqué les esprits à Cuba et alimenté de nombreuses rumeurs dans l'île et à l'étranger sur son état de santé.

Depuis que le père de la révolution cubaine a cédé le pouvoir à son frère Raul après une opération chirurgicale en 2006, son état de santé a déjà fait l'objet d'une dizaine de rumeurs qui gagnent chaque fois en ampleur du fait de la popularité croissante des réseaux sociaux.