Donald Tusk, le président du Conseil européen le 18 décembre 2014 à Bruxelles.
Donald Tusk, le président du Conseil européen le 18 décembre 2014 à Bruxelles. — Virginia Mayo/AP/SIPA

TERRORISME

Europe: Un sommet consacré à la lutte contre le terrorisme le 12 février

L'Europe va tenter d'apporter une réponse commune aux défis de la lutte contre le terrorisme...

Le sommet européen prévu le 12 février à Bruxelles sera consacré à la lutte contre le terrorisme, après l'attentat meurtrier contre le magazine français Charlie Hebdo, a annoncé vendredi le président du Conseil européen Donald Tusk.

«J'ai parlé au président (français François) Hollande hier soir, et j'ai l'intention d'utiliser la réunion des chefs d'Etat et de gouvernement le 12 février pour discuter de la réponse que l'UE peut apporter aux défis» de la lutte contre le terrorisme, a-t-il déclaré à l'issue d'une rencontre à Riga avec la Première ministre lettone Laimdota Straujuma.

«La terreur a frappé en Europe»

«La terreur a frappé en Europe», a souligné Donald Tusk, deux jours après l'attaque «barbare» contre le journal satirique français qui a fait 12 morts. Rappelant les précédents de Madrid et Londres notamment, il a souligné la «vulnérabilité des pays dans le monde d'aujourd'hui». «L'Union européenne ne peut pas tout faire, mais elle peut contribuer à renforcer notre sécurité», a-t-il estimé. Il a notamment rappelé la mise en place du mandat d'arrêt européen après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. «Mais nous devons faire plus», a assuré Donald Tusk. Il a appelé le Parlement européen à «accélérer son travail sur la proposition de directive européenne "PNR" (Passenger Name Record), qui peut aider à détecter les déplacements de personnes dangereuses».

Le Parlement européen, qui doit se réunir la semaine prochaine en session plénière à Strasbourg, bloque l'adoption de ce projet de registre européen des données des passagers depuis 2011. Jeudi, la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, avait jugé «urgent» la mise en place d'un tel dispositif.

Un nouveau programme de lutte contre le terrorisme?

De son côté, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, présent lui aussi à Riga à l'occasion du lancement officiel de la présidence semestrielle de l'UE par la Lettonie, avait annoncé son intention de proposer aux Etats membres un nouveau programme de lutte contre le terrorisme «dans les semaines à venir». Federica Mogherini a inscrit le renforcement de la politique européenne, en particulier face aux problèmes posés par les jeunes Européens enrôlés pour combattre en Syrie et en Irak, à l'ordre du jour d'une réunion le 19 janvier à Bruxelles des ministres des Affaires étrangères de l'UE. Ce sujet sera aussi à l'ordre du jour de la réunion des ministres de l'Intérieur et de la Justice de l'UE les 29 et 30 janvier à Riga.