Cuba a libéré des détenus politiques, comme le souhaitait Washington

MONDE Ces détenus figuraient sur une liste que les Etats-Unis avaient soumis à la Havane…

A.Ch. avec AFP

— 

Des opposants à l'annonce de Barack Obama sur le rapprochement diplomatique, entre les Etats-Unis et Cuba, protestent drapeaux en main à Miami le 20 décembre 2014
Des opposants à l'annonce de Barack Obama sur le rapprochement diplomatique, entre les Etats-Unis et Cuba, protestent drapeaux en main à Miami le 20 décembre 2014 — Joe Raedle Getty

Cuba a libéré des prisonniers politiques comme le souhaitaient les Etats-Unis, dans le cadre de l'amorce d'un rapprochement diplomatique entre les deux pays, a indiqué mardi le département d'Etat. «Ils ont d'ores et déjà libéré certains des prisonniers», a déclaré la porte-parole de la diplomatie américaine Jennifer Psaki, sans dire combien de personnes étaient concernées, et en précisant que ces détenus figuraient sur une liste que Washington avait soumise à la Havane. «Nous voudrions évidemment que cela soit terminé bientôt», a insisté la responsable.

Dissensions sur les droits de l'homme

Les présidents américain et cubain, Barack Obama et Raul Castro, ont annoncé le 17 décembre que les deux pays allaient amorcer une normalisation de leurs relations diplomatiques, après plus d'un demi-siècle d'embargo économique américain contre l'île communiste. Mais ce rapprochement historique a déclenché des critiques, notamment au Congrès américain, où des élus estiment que l'administration Obama aurait d'abord dû obtenir des concessions de La Havane en ce qui concerne les droits de l'homme.

Des premières discussions officielles doivent se tenir entre les deux gouvernements à Cuba au mois de janvier, dans le cadre des discussions régulières sur les migrants. Jennifer Psaki n'a pas précisé quand exactement auront lieu ces discussions.