Koweït: Vingt mois de prison pour des tweets jugés insultants envers l'émir

JUSTICE L'homme a déjà été condamné...

20 Minutes avec AFP

— 

Le logo de Twitter.
Le logo de Twitter. — SALOM-GOMIS SEBASTIEN/SIPA

La Cour suprême du Koweït a condamné ce lundi un militant de l'opposition à vingt mois de prison pour insulte sur Twitter envers l'émir de ce riche pays pétrolier du Golfe.

Sager al-Hashash avait été condamné en mars 2013 à deux ans de prison par un tribunal de première instance avant d'être libéré par une Cour d'appel qui avait ensuite réduit sa peine à un an. Le nouveau verdict est définitif.

Atteinte à la sécurité de l'Etat

Sager al-Hashash avait été reconnu coupable d'avoir mis en ligne en octobre 2012 des tweets jugés offensants pour l'émir au moment où l'opposition animait des manifestations pour protester contre un amendement de la loi électorale.

Plusieurs militants de l'opposition et d'anciens députés ont écopé ces dernières années de peines de prison pour des textes jugés insultants pour l'émir, cheikh Sabah al-Ahmad al-Sabah.

Critiquer l'émir est considéré comme une atteinte à la sécurité de l'Etat au Koweït, et les coupables risquent jusqu'à cinq ans de prison.