Royaume-Uni: Tout savoir sur le scandale sexuel qui menace le prince Andrew

JUSTICE Le second fils d'Elisabeth II est cité dans une affaire d'esclavage sexuel...

T.L.G.

— 

Le prince Andrew le 3 juin 2014 à Goettingen en Allemagne
Le prince Andrew le 3 juin 2014 à Goettingen en Allemagne — Swen PfÖrtner DPA

Un scandale sexuel pèse sur la couronne britannique. Le prince Andrew est cité dans une affaire d'esclavage sexuel aux Etats-Unis. La monarchie britannique a dû opposer deux démentis catégoriques aux accusations d'abus sexuel sur mineure, qui plongent le deuxième fils d’Elizabeth II dans la tourmente. 20 Minutes vous dit tout sur l’affaire qui secoue Buckingham Palace.

De quoi le prince est-il soupçonné?

Le nom du prince apparaît dans une plainte déposée cette semaine par une femme en Floride (Etats-Unis). La plaignante, identifiée sous le pseudonyme «Jane Doe #3», affirme avoir été forcée alors qu’elle était mineure, à «avoir des relations sexuelles» avec le prince à Londres, à New York, et dans les Caraïbes lors d’orgies avec d’autres filles mineures. Fait dans le cadre d'une procédure au civil en 2008, le témoignage ne vise pas directement le duc d’York.

«Jane Doe #3» explique avoir été «l'esclave sexuelle» d’un certain Jeffrey Epstein entre 1999 et 2002 et avoir agi sur son ordre. Ce dernier aurait «prêté» ces filles à des «hommes politiques américains de premier plan, des hommes d'affaires puissants, des présidents étrangers, un Premier ministre bien connu et d'autres leaders mondiaux» pour s'attirer leurs faveurs et aussi pouvoir les faire chanter.

Qui est Jeffrey Epstein?

C’est un homme d'affaires américain devenu milliardaire à Wall Street. En 2008, il est condamné à dix-huit mois de prison pour avoir eu recours aux services de prostituées mineures. Trois ans plus tard, Jeff Epstein fait la une de la presse britannique. Une photo le montre aux côtés d’Andrew, son ami de longue date, lors d’une promenade à New York. Le cliché fait scandale et oblige le prince à quitter ses fonctions de représentant spécial du gouvernement britannique pour le commerce international.

Jeff Epstein aurait également épongé les dettes de Sarah Ferguson, ex-femme d'Andrew. Plusieurs journaux ont ressorti une autre photo datant de 2001. On y voit le duc d’York poser avec Virginia Roberts, âgée de 17 ans, lors d'une soirée organisée par le milliardaire. D'après les médias britanniques, la jeune fille pourrait être «Jane Doe #3».

Pourquoi est-ce un coup dur pour la couronne?

Après un jubilé de diamant pour la reine Elizabeth II, un mariage pour le prince Harry, et l’arrivée d’un royal baby, la famille Windsor avait réussi à redorer son blason, loin des frasques des années 80-90. Pour éviter que cette affaire n'égratigne la couronne, le palais de Buckingham a opposé deux démentis, alors que le Palais est habitué au silence religieux dans de telles circonstances.

Le prince Andrew est lui renvoyé à son sulfureux passé par les médias britanniques qui reprennent toutefois avec précaution les accusations de la plaignante. «Mais le fait qu'une personne si proche du cœur de la vie publique puisse être mêlé à cette affaire constitue un camouflet, à la fois pour sa propre réputation et, plus important encore, pour l'institution de la monarchie», estime ainsi le biographe royal, Christopher Wilson, dans le Daily Telegraph.