Ebola: La bataille contre le virus est loin d'être terminée, selon l'ONU

EPIDEMIE Même si le nombre de cas pourrait continuer à diminuer en 2015, la Mission des Nations unies pour la lutte contre Ebola invite la communauté internationale à ne pas abaisser la vigilance contre l’épidémie…

Fabrice Pouliquen

— 

Un travailleur médical traite des déchets des malades du virus Ebola, le 8 décembre 2014 à Conakry, en Guinée, l'un des pays les plus touchés par l'épidémie
Un travailleur médical traite des déchets des malades du virus Ebola, le 8 décembre 2014 à Conakry, en Guinée, l'un des pays les plus touchés par l'épidémie — CELLOU BINANI AFP

L'Afrique de l'Ouest n'est pas prête d'être débarrassée d'Ebola et la communauté internationale doit poursuivre ses efforts contre l'épidémie, a estimé vendredi le chef sortant de la Mission des Nations unies pour la lutte contre Ebola (UNMEER).

Anthony Banbury, qui avait a pris ses fonctions lors de la création de l'UNMEER en septembre, quittera Accra samedi, où se trouve le siège de l'organisation, pour céder sa place au Mauritanien Ismail Ould Cheikh Ahmed.

«Nous ne savons pas ce que l’avenir nous réserve»

«Je pense que la mobilisation a porté ses fruits, mais nous avons encore un long chemin à parcourir (...) il s'agit d'une combat très difficile et nous ne savons pas ce que l'avenir nous réserve», a-t-il déclaré en conférence de presse dans la capitale ghanéenne.

«Ce qui m'inquiète surtout, c'est quand nous allons atteindre des chiffres plus bas --ce qui devrait arriver assez tôt en 2015 j'en suis convaincu... Mais deux cas par-ci et trois cas par-là, cela reste une menace préoccupante pour n'importe quelle communauté ou n'importe quel pays», a-t-il souligné, appelant la communauté internationale à ne pas se détourner de l'Ebola jusqu'à ce que l'épidémie soit entièrement terminée.

7.890 morts en Afrique de l’Ouest

L'UNMEER a été créée pour piloter la lutte contre l'épidémie dans les trois pays les plus touchés (Liberia, Sierra Leone et Guinée). Il s'agit de la première mission de terrain de l'ONU consacrée spécifiquement à une crise de santé publique.

Le nombre de morts dues à l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola en Afrique de l'Ouest s'élève à 7.890 sur un total de 20.171 cas enregistrés dans les trois pays les plus touchés, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé, arrêté au 28 décembre.