AirAsia: L'un des corps repêchés portait un gilet de sauvetage

CRASH Six corps ont déjà été repêchés, trois femmes et trois hommes...

C.B. avec AFP
— 
Recherches du vol AirAsia en Indonésie.
Recherches du vol AirAsia en Indonésie. — Agung Kuncahya B./XINHUA/SIPA

Le mauvais temps empêchait mercredi les secouristes indonésiens de reprendre leurs opérations pour retrouver les corps des personnes qui se trouvaient à bord de l'avion d'AirAsia qui s'est abîmé en mer de Java dimanche avec 162 personnes à bord.

«Nous faisons face au mauvais temps. Les pluies et les vents nous empêchent de reprendre ce matin les opérations de recherches» qui avaient été suspendues pour la nuit, a déclaré le coordinateur chargé des secours pour l'armée de l'air, S.B. Sypriyadi. Des centaines de personnes -secouristes, militaires et policiers- sont sur le pied de guerre en attendant une éclaircie pour reprendre les opérations.

Certains proches se sont évanouis

Trois jours après la disparition en vol de l'Airbus A320-200 qui effectuait la liaison entre la ville indonésienne de Surabaya et Singapour, six corps ont été repêchés, a indiqué le directeur des opérations de recherches et de secours, Bambang Soelistyo. «Dès que le ciel sera dégagé, les corps seront transportés à Pangkalan Bun», ville disposant de la piste d'atterrissage la plus proche du lieu du crash, a-t-il ajouté.

Des débris de l'avion d'AirAsia, puis des corps, avaient été localisés mardi en mer de Java, au sud-ouest de la partie indonésienne de l'île de Bornéo. Parmi les six corps repêchés, dont trois femmes et trois hommes, figure celui d'une femme portant l'uniforme de la compagnie aérienne malaisienne. Un autre arborait un gilet de sauvetage, laissant penser que les membres de l'équipage ont tenté de préparer les passagers à la survenue du crash.

Le fait que les corps repêchés soient entièrement vêtus pourrait également indiquer que l'airbus était encore intact juste avant de frapper la mer. La nouvelle de la découverte de l'avion avait provoqué des scènes poignantes, ruinant les minces espoirs des proches de retrouver des survivants. Certains ont éclaté en sanglots et d'autres se sont évanouis lorsqu'une chaîne de télévision a diffusé en gros plan l'image d'un corps flottant dans la mer de Java.