La «femen» arrêtée au Vatican libérée

© 2014 AFP

— 

La "femen" Iana Aleksandrovna Azhdanova arrêtée après d'être emparée de la statuette de l'enfant Jésus sur la place Saint-Pierre, au Vatican, le 25 décembre 2014
La "femen" Iana Aleksandrovna Azhdanova arrêtée après d'être emparée de la statuette de l'enfant Jésus sur la place Saint-Pierre, au Vatican, le 25 décembre 2014 — Vincenzo Livieri AFP

Les autorités vaticanes ont ordonné, samedi, la libération de la «femen» qui avait tenté jeudi de dérober la statuette de l'enfant Jésus sur la place Saint-Pierre.

Originaire d'Ukraine, Iana Aleksandrovna Azhdanova avait été arrêtée jeudi et incarcérée à la Gendarmerie vaticane, après qu'elle se fut emparée de la statuette, seins nus, avec avec écrit au feutre noir sur la poitrine «God is woman» (Dieu est une femme).

Elle encourait le risque d'avoir à répondre devant la justice vaticane d'«outrage, actes obscènes dans un lieu public, et vol», mais les autorités judiciaires du Vatican ont opté pour lui interdire l'accès au Vatican et autres institutions ecclésiastiques.

Le mouvement féminin est né en Ukraine et s'est notamment opposé à l'Eglise orthodoxe que les «femen» ont accusée de collusion avec l'Etat russe. Il a ensuite essaimé en Europe.