La Corée du Nord victime d'un nouvel arrêt d'internet

MONDE Les journalistes de Chine nouvelle en Corée du Nord avaient trouvé qu'internet avait été «très instable» tout au long de la journée...

20 Minutes avec AFP

— 

Le centre de Pyongyang, en Corée du nord.
Le centre de Pyongyang, en Corée du nord. — V.YU/AP/SIPA

La Corée du Nord a été victime d'un nouvel arrêt d'internet samedi peu après avoir qualifié le président américain de «singe» et menacé les Etats-Unis de «coups mortels» pour avoir encouragé la diffusion d'un film parodiant le leader nord-coréen.

«A 19h30 heure de Pyongyang, l'internet et le réseau 3G de la Corée du Nord ont été paralysés et la situation n'était pas revenue à la normale à 21h30», a écrit l'agence de presse étatique chinoise.

«Une interruption d'internet à l'échelle du pays»

Les journalistes de Chine nouvelle en Corée du Nord avaient trouvé qu'internet avait été «très instable» tout au long de la journée. La société américaine de cybersécurité Dyn Research a de son côté annoncé sur Twitter que la Corée du Nord avait subi samedi «une interruption d'internet à l'échelle du pays».

La Corée du Nord avait été totalement coupée du réseau mondial pendant neuf heures lundi, quelques jours après avoir été accusée par les Etats-Unis d'être derrière le vaste piratage de Sony Pictures. Cet incident avait poussé Sony à annuler la sortie en salles de «L'interview qui tue !», un film parodique narrant une tentative d'assassinat du leader nord-coréen Kim Jong-Un.

Mardi, la Corée du Nord avait à nouveau été, mais plus brièvement, privée de connexions internet. Les quatre réseaux de connexion nord-coréens passent tous par le géant chinois des communications Unicom.