VIDEO. Etats-Unis: Un adolescent noir tué par un policier près de Ferguson

FAITS DIVERS Selon plusieurs médias américains, un jeune homme de 18 ans a été abattu à Berkeley dans le Missouri par un policier...

O. G.

— 

Manifestation à Cleveland le 20 décembre contre les violences racistes des policiers aux Etats-Unis.
Manifestation à Cleveland le 20 décembre contre les violences racistes des policiers aux Etats-Unis. — AFP

Un nouveau fait divers qui risque de remettre de l'huile sur le feu? Dans le Missouri près de Ferguson, à Berkeley, un jeune homme noir de 18 ans a été abattu par balles par un policier selon plusieurs médias américains.

 

 

Une soixantaine de personnes sur les lieux pour protester

 

Selon stltoday, Antonio Martin, 18 ans, a été tué par un policier devant une station essence mardi soir. Son corps a été découvert vers 1h du matin. Le drame a fait grand bruit: une soixantaine de personnes ont protesté sur les lieux. Certaines d'entre elles s'étaient mobilisées après la mort de Michael Brown, 18 ans, tué par un policier en août.

 

Armé ou pas?

Selon CNN, la police assure que ce jeune Noir portait une arme et qu'il l'avait pointé lors d'un contrôle à la station service. Selon un communiqué de la police du comté de Saint Louis, la confrontation a eu lieu mardi vers 23h15 locales alors qu'un policier menait un «contrôle de routine» dans une station service Mobile. Après avoir «observé» deux hommes qui se tenaient à côté du bâtiment, le policier est sorti de sa voiture et s'est approché d'eux lorsque l'un d'entre eux «a sorti un pistolet et l'a pointé en direction du policier», ajoute le communiqué, qui ne précise pas si celui-ci était un Blanc. «Craignant pour sa vie, le policier a tiré plusieurs coups, atteignant l'individu et le blessant mortellement. Le second a pris la fuite», toujours selon la version policière. Le jeune Noir décédé sur les lieux n'a pas été immédiatement identifié.

Le drame de Ferguson, dans la banlieue de Saint Louis, avait suscité une émotion considérable dans le pays, notamment dans la communauté noire. Le policier avait alors tiré douze fois contre le jeune Noir non armé. L'impunité qui lui avait ensuite été accordée par la justice avait déclenché des dizaines de manifestations dans le pays. Plusieurs autres drames récents du même type ont attisé la colère de la communauté noire qui s'estime victime de racisme de la part de la police.

>> Les huit principales émeutes raciales aux Etats-Unis