La Corée du Nord aurait piraté une centrale nucléaire sud-coréenne

MONDE Via un malware similaire à celui utilisé contre Sony...

P.B.
— 
Une centrale nucléaire en Corée du Sud.
Une centrale nucléaire en Corée du Sud. — YONHAP/NEWSCOM/SIPA

Le piratage de Sony est embarrassant, mais ses conséquences restent pour le moment mineures. Plus inquiétant, Pyongyang est accusée par la Corée du Sud d'avoir mené avec succès une attaque contre une centrale nucléaire, rapporte CNN.

Les hackers auraient utilisé un malware similaire à celui employé contre Sony et contre des banques sud-coréennes en 2013. Ils auraient notamment dérobé et publié les plans de la centrale, menaçant de la «détruire» si elle n'était pas arrêtée. Pour l'instant, il n'y a pas assez d'informations disponibles pour savoir si les pirates disposent des capacités pour mettre leurs menaces à exécutions ou s'ils bluffent.

Attaque sur mesure par Stuxnet

Un virus capable de causer des dommages physiques demande des connaissances bien plus avancées que pour simplement siphonner des données. Les Etats-Unis ont toutefois montré avec Stuxnet qu'il était possible de mettre au point une cyber-arme sur mesure pour pousser les centrifugeuses iraniennes en surrégime.