Le capitaine du navire grec inculpé pour négligence

— 

Le capitaine du bateau de croisière qui a coulé avec près de 1.600 personnes à bord en mer Egée a été convoqué samedi devant la justice grecque tandis que les recherches se poursuivaient pour retrouver deux touristes français portés disparus.
Le capitaine du bateau de croisière qui a coulé avec près de 1.600 personnes à bord en mer Egée a été convoqué samedi devant la justice grecque tandis que les recherches se poursuivaient pour retrouver deux touristes français portés disparus. — AFP

Le capitaine du bateau de croisière grec qui a coulé jeudi en mer Egée, ainsi que ses cinq officiers, ont été inculpés samedi pour «négligence ayant causé un naufrage», a rapporté la télévision publique Net, tandis qu'on recherchait toujours deux touristes français portés disparus.

Le procureur de l'île grecque de Naxos a également inculpé les six hommes de violations des règlements internationaux de sécurité de la navigation et de pollution, a ajouté la chaîne grecque. Ils ont été laissés en liberté.  Les autorités grecques cherchent à savoir comment le Sea Diamond, décrit par son exploitant comme «ultra moderne» avait pu heurter un récif en plein jour et par beau temps au large de l'île de Santorin.

Près de 1.600 passagers et membres d'équipage avaient été évacués avant le naufrage du bateau, qui effectuait une croisière dans les Cyclades, à l'exception d'un Français, Jean-Christophe Allain (45 ans), et de sa fille Maud (16 ans).

Deux patrouilleurs des gardes-côtes poursuivaient les recherches samedi matin et ils pourraient recevoir l'aide de plongeurs et d'un avion dans la journée, a dit la porte-parole du ministère grec.

Les recherches sont rendues difficiles du fait que l'épave du navire repose par 120 mètres de fond, a dit à l'AFP un responsable de l'ambassade de France à Athènes. Ce responsable a précisé que les autorités grecques ont indiqué qu'un sous-marin pourrait être utilisé. Des bateaux antipollution se sont aussi rendus sur les lieux de l'accident pour éviter que du pétrole s'échappant des réservoirs du bateau ne vienne souiller les côtes de l'île très touristique de Santorin.

Les secours n'ont pas réussi jusqu'à présent à localiser les Français disparus, originaires de Doué La Fontaine, à 40 km d'Angers, dans l'ouest de la France, qui se trouvaient dans leur cabine au moment de l'accident.

Des hommes grenouilles ont cassé le hublot de la cabine de l'épave mais n'ont pas découvert leurs corps. Le père et sa fille ont pu être pris au piège par la fermeture de portes destinées à empêcher l'eau de se propager dans le bateau, selon certaines hypothèses.

Anne Allain, épouse et mère des disparus reçoit une aide psychologique, a indiqué l'ambassade de France. Elle est repartie pour la France samedi, avec son fils Raphaël, âgé de 14 ans

De nombreux Américains, Espagnols et Français ainsi que des Canadiens, des Allemands, des Britanniques, des Autrichiens et des ressortissants des pays de l'Amérique latine figurent parmi les rescapés.