Prêt pour le décollage

— 

Le cinquième touriste de l'histoire de la conquête spatiale, l'informaticien américano-hongrois Charles Simonyi, doit s'envoler dans la nuit de samedi à dimanche pour l'espace en compagnie des cosmonautes russes Oleg Kotov et Fiodor Iourtchikhine.
Le cinquième touriste de l'histoire de la conquête spatiale, l'informaticien américano-hongrois Charles Simonyi, doit s'envoler dans la nuit de samedi à dimanche pour l'espace en compagnie des cosmonautes russes Oleg Kotov et Fiodor Iourtchikhine. — Maxim Marmur AFP

Le cinquième touriste de l'histoire de la conquête spatiale, l'informaticien américano-hongrois Charles Simonyi, s'est envolé dans la nuit de samedi à dimanche pour l'espace en compagnie des cosmonautes russes Oleg Kotov et Fiodor Iourtchikhine.

La fusée s'est arrachée du sol à l'heure prévue, 23h31 locale (17h31 GMT) emportant la capsule TMA-10 dans laquelle sont installés les trois hommes. Moins de 10 minutes plus tard, ils se sont retrouvés à bord de leur capsule, en orbite autour de la Terre pour rejoindre lundi la Station spatiale internationale (ISS).

M. Simonyi, qui a donné une conférence de presse vendredi avec ses coéquipiers et leurs doublures, a assuré n'être nerveux que devant la presse et se sentir «très très bien» à la veille du départ. Martha Stewart, très connue aux Etats-Unis pour ses émissions et ses livres de cuisine et que la presse people présente comme sa promise, est arrivée vendredi après-midi à Baïkonour. Elle a également assuré ne pas être inquiète.

Charles Simonyi, qui a déboursé quelque 25 millions de dollars pour cette aventure, est sur le point de devenir la cinquième personne à séjourner en tant que touriste à bord de l'ISS, après les Américains Dennis Tito (2001) et Greg Olsen (2005), le Sud-Africain Mark Shuttleworth (2002) et l'Américaine d'origine iranienne Anousheh Ansari (2006). Le vice-Premier ministre russe Sergueï Ivanov devrait assister au lancement samedi, aux côtés d'une cinquantaine d'amis de l'informaticien.

Pendant son séjour dans l'espace, qui s'achèvera le 20 avril, Charles Simonyi ne fera pas qu'admirer le globe terrestre, et soumettra notamment son organisme à des recherches médicales définies par l'Agence spatiale européenne (ESA). M. Simonyi a fait fortune en étant l'un des architectes des programmes Word et Excel qui ont participé au succès et à la renommée de Microsoft.