Jeb Bush, frère et fils de, se lance dans la course à la Maison Blanche

ETATS-UNIS Le frère cadet de George W. Bush est le premier républicain à se positionner pour 2016...

Philippe Berry

— 

Jeb Bush ancien gouverneur de Floride s'adresse à des électeurs lors d'une réunion politique à Hialeah en Floride le 2 novembre 2014
Jeb Bush ancien gouverneur de Floride s'adresse à des électeurs lors d'une réunion politique à Hialeah en Floride le 2 novembre 2014 — Joe Raedle Getty Images

Bush III? Il n'est pas encore officiellement candidat, mais c'est tout comme. Mardi, Jeb Bush a indiqué sur Facebook qu'il «avait décidé d'explorer activement la possibilité d'être candidat» à la présidentielle américaine de 2016.

Le frère cadet de George W. Bush, âgé de 61 ans, a déjà mis en place un comité d'action politique qui sera officiellement lancé en janvier. En clair, il prépare la machine logistique et financière en vue d'une candidature.

Le candidat républicain le plus populaire après Romney

L'annonce n'est pas vraiment une surprise. Depuis plusieurs semaines, Jeb Bush publiait régulièrement sur Facebook des billets axés sur le besoin de «réformer» les Etats-Unis, à commencer par l'éducation. Il avait également critiqué le décret d'Obama sur l'immigration, estimant que tout changement durable devait passer par «une réforme bipartite» votée au Congrès.

Jeb Bush séduit déjà les électeurs républicains et indépendants: selon un sondage effectué début décembre, il arrive second derrière Mitt Romney, avec 14% d'intentions de vote, loin devant un peloton à 9% dans lequel on trouve notamment le gouverneur du New Jersey, Chris Christie, et l'ancien gouverneur de l'Arkansas, Mike Huckabee.

Un duel Bush vs Clinton?

Malgré le bilan économique de son frère qui pourrait être compliqué à gérer, Jeb Bush serait un candidat solide lors de l'élection générale. Il a l'avantage d'avoir été le gouverneur de la Floride pendant huit ans, un Etat souvent critique dans la route vers la Maison Blanche. Plus modéré que son aîné, il est marié à une femme hispanique et parle couramment espagnol, ce qui pourrait lui permettre de réaliser un moins mauvais score que Mitt Romney au sein de l'électorat latino.

S'il parvient à survivre à une primaire républicaine ouverte, Jeb Bush pourrait affronter Hillary Clinton, pour un remake dynastique de l'élection de 1992 entre son père, George H. Bush, et Bill Clinton. Reste à voir qui osera se présenter comme le candidat du changement...