Torture: Les interrogateurs américains devraient être décorés, selon Dick Cheney

ETATS-UNIS Le rapport paru la semaine dernière est accablant pour la CIA...

N.Beu. avec AFP

— 

Dick Cheney le 10 septembre 2014, lors d'une intervention sur Daesh, à Washington.
Dick Cheney le 10 septembre 2014, lors d'une intervention sur Daesh, à Washington. — MARK WILSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

L'ancien vice-président américain Dick Cheney a défendu dimanche le programme de torture mis en place par la CIA contre des membres présumés d'Al-Qaida au début des années 2000, louant le travail des membres de la CIA qui ont mené les interrogatoires.

«Je suis parfaitement à l'aise: ils devraient être glorifiés, ils devraient être décorés», a déclaré sur NBC Dick Cheney, en poste de 2001 à 2009 sous le président George W. Bush, à l'époque où ont été perpétrés les interrogatoires musclés de terroristes présumés par l'Agence du renseignement américaine.

Le patron de la CIA partagé

Le rapport accablant rendu public mardi par le Sénat affirme que la torture menée par la CIA contre les terroristes présumés n'avait permis de récupérer aucune information valable. La commission du Renseignement du Sénat a aussi mis en lumière les mensonges de l'agence du renseignement vis à vis du Congrès et de la Maison Blanche.

Mais pour Dick Cheney, ces interrogatoires menés sous la torture «ont parfaitement fonctionné», a-t-il ajouté. L'ancien vice-président avait déjà fait savoir son désaccord avec les conclusions du rapport sénatorial, affirmant mercredi qu'il était «plein de conneries». «Je pense que ce rapport est déplorable. Il me semble très imparfait. Ils n'ont pas pris la peine d'interroger les personnes clés impliquées dans ce programme», avait-il dit.

Le patron de la CIA, John Brennan, avait également souligné jeudi qu'il n'était pas d'accord avec les conclusions du rapport du Sénat. S'il a reconnu que ses agents avaient utilisé des méthodes d'interrogatoire «répugnantes» après le 11-Septembre, il a affirmé qu'il était impossible de dire si elles avaient été utiles pour obtenir des informations. De nombreuses réformes avaient été menées pour éviter que ce type de dérives ne se reproduise, avait-il aussi noté.