Un avion militaire russe a failli percuter un avion de ligne

SUEDE L'incident a eu lieu vendredi au sud de la ville suédoise de Malmoe, alors que l'avion venait de quitter l'aéroport international de Copenhague, au Danemark...

20 Minutes avec AFP

— 

Un avion à l'aéroport de Copenhague (illustration).
Un avion à l'aéroport de Copenhague (illustration). — Francis Joseph Dean/NEWSCOM/SIPA

Un avion militaire russe a failli entrer en collision avec un avion de ligne qui venait de décoller de Copenhague, a annoncé samedi l'armée suédoise.

Selon les forces militaires suédoises, l'incident a eu lieu vendredi au sud de la ville suédoise de Malmoe, peu de temps après que l'avion de ligne ait quitté l'aéroport international de Copenhague, au Danemark. «Nous avons eu la confirmation par le ministère de la Défense suédois qu'il s'agissait d'un avion russe», a indiqué à l'AFP Johannes Hellqvist, porte-parole des forces armées suédoises.

L'incident a eu lieu dans un contexte de crispation croissante dans les pays de la mer Baltique face à une Russie à l'attitude de plus en plus péremptoire, avec des avions russes longeant ou violant l'espace aérien des pays voisins. Ces craintes sont alimentées par le rôle de Moscou dans la crise ukrainienne et notamment l'annexion de la Crimée.

L'avion russe volait sans transpondeur

Les pilotes militaires suédois et danois ont décollé immédiatement en réponse à l'incident vendredi, a indiqué Johannes Hellqvist. L'avion russe n'a en fait pas violé l'espace aérien suédois, selon le ministre de la Défense de Suède, Peter Hultqvist, cité par l'agence suédoise TT.

Il a expliqué que l'avion russe volait sans transpondeur, un accessoire qui aurait pu le rendre détectable par le radar de l'avion de ligne. Peter Hultqvist a décrit comme «irresponsable» la pratique des avions russes de voler fréquemment sans transpondeurs. «Il y a un risque que des accidents puissent survenir qui pourraient s'avérer mortels», a-t-il affirmé.

L'avion de ligne n'a pas été immédiatement identifié. Selon le site internet du journal danois Politiken, il était en route pour la Pologne. Un autre accident a été évité de justesse en mars dernier, un avion de la Scandinavian Airlines se trouvant alors à 100 mètres d'un appareil russe.