Syrie: David «Daoud» Drugeon, le djihadiste français, aurait survécu au raid américain

MONDE Il avait été donné pour mort par les Américains...

M.P.

— 

Photo fournie le 6 novembre 2014 à Meucon par la famille de Daoud Drugeon
Photo fournie le 6 novembre 2014 à Meucon par la famille de Daoud Drugeon — - Famille

Plusieurs fois, il a été la cible de tirs américains. Ce djihadiste français qui combat  en Syrie et appartiendrait même à la hiérarchie du groupe Khorasan, avait été donné pour mort début novembre par les Américains après un raid aérien dans le nord-est du pays.

Une annonce dont s’était réjoui le Pentagone, qui avait le Français dans son viseur depuis longtemps. Car ce Breton de 25 ans, converti à l’Islam et engagé depuis 2010 dans le Djihad, était un expert en explosifs et à la fabrication de bombes. Un homme qualifié de dangereux. Et il serait chargé de former des djihadistes européens  à des attentats dans leurs pays, notamment dans les avions.

Evacué et soigné

Sauf que d’après CNN, qui se fonde sur des sources américaines, et l’Express, qui cite des sources de renseignement, «Daoud» serait bien vivant. Le Français a bien été blessé dans un raid aérien américain mais il a été évacué par les djihadistes pour être soigné.

Difficile de dire s’il a survécu à ses blessures aujourd’hui. Mais CNN affirme que le leader du groupe Khorasan, Muhsin al-Fadhli, également ciblé par le raid, aurait bien survécu.