Lynché à mort par 1.000 personnes

— 

Un Indien, soupçonné d'avoir violé une fillette, a été lynché à mort par un millier de personnes dans une banlieue de New Delhi, déjà éprouvée par des meurtres en série d'une vingtaine d'enfants mis au jour fin 2006.

Un vendeur de glaces

Quelque 1.000 habitants de Noida, une ville proche de la capitale indienne, se sont attaqués à Arjun Singh, un vendeur de glaces âgé de 40 ans, après la disparition mardi d'une enfant de cinq ans, raconte «The Indian Express».

La foule déchaînée emmenée par le père de la fillette a frappé pendant un quart d'heure Arjun Singh avant que la police lui porte secours, selon «The Hindustan Times». L'homme est mort peu après à l'hôpital.

Arjun Singh a été tué parce que l'enfant avait été retrouvée vivante en sa compagnie près de son stand de crèmes glacées, a raconté son père Naresh Sharma à l'«Indian Express». «Elle saignait abondamment», a-t-il assuré.

L'Inde et surtout la ville de Noida sont sous le choc depuis la découverte, fin décembre 2006, de l'un des pires crimes en série de l'histoire du pays.
Le domestique d'un homme d'affaires indien a été inculpé deux semaines auparavant. Il encourt la peine de mort pour viols, meurtres et actes de nécrophilie et cannibalisme sur une vingtaine d'enfants.

«La maison de l'horreur»

Surinder Koli et son patron Moninder Singh Pandher avaient été arrêtés après que des enquêteurs eurent retrouvé les restes d'une quinzaine de fillettes, enterrés dans le jardin de la maison où ils vivaient à Noida.

Depuis l'ouverture de l'enquête, la police a dénombré 21 morts, après la découverte de 69 sacs remplis d'ossements, de crânes et de tissus humains, près de la résidence des deux hommes, surnommée «la maison de l'horreur».