États-Unis: Les smartphones feraient augmenter les accidents impliquant des enfants

ETUDE Selon l'étude de l'économiste américain Craig Palsson, le nombre d'accidents domestiques a augmenté de 10% à cause de la 3G...

R.L.

— 

Illustration: une jeune fille regarde son smartphone.
Illustration: une jeune fille regarde son smartphone. — J.M. Guyon - Copyright 2/AP/SIPA

Un push, un appel ou encore une appli nuiraient gravement à vos enfants. Selon une étude de l'économiste américain Craig Palsson - un étudiant en thèse à l'Université de Yale (Connecticut) - le nombre d’accidents d’enfants de moins de 5 ans a augmenté de 10 % dans les villes où la 3G a été déployée. Et ce en l'espace de huit ans, entre 2005 et 2012. Cette flambée des accidents domestiques s'expliquerait ainsi principalement parce que l’attention des parents est distraite par l’usage du mobile.

L’étude n’est pas encore publiée dans une revue scientifique - et n’a donc pas encore été soumise à un comité de lecture - ce qui conduit à prendre ses résultats avec précaution, note Paul Seabright, le directeur de l’Institut d’études avancées de Toulouse dans une tribune publiée par Le Monde. De plus, comment prouver vraiment la causalité?

Théorie plausible

Selon Paul Seabright, ce qui rend toutefois l’hypothèse plausible, c'est qu’il existe une corrélation importante entre la date de la connexion des villes à l’Internet mobile et celle de l’augmentation du taux d’accident.

En l'occurrence, l’auteur utilise les données sur l’arrivée sur le marché des premiers iPhone troisième génération, qui ne s’est pas produite de manière uniforme sur le territoire des Etats-Unis. Or il n’y a pas de tendance préexistante à l’augmentation des accidents dans ces villes: Le phénomène ne se produit qu’après l’arrivée des smartphones 3G, mentionne-t-il dans Le Monde.