Syrie: Les djihadistes de Daesh subissent de lourdes pertes dans la ville kurde de Kobané

SYRIE Entre samedi et dimanche, 50 djihadistes ont péri dans des frappes aériennes, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme...

20 Minutes avec AFP

— 

Un obus explose le 13 novembre 2014 dans la ville syrienne de Kobané près de la frontière turque
Un obus explose le 13 novembre 2014 dans la ville syrienne de Kobané près de la frontière turque — Aris Messinis AFP

Le groupe Daesh a perdu au moins 50 combattants en 24 heures à Kobané, l'un des bilans plus lourds pour les djihadistes depuis qu'ils tentent de prendre cette ville kurde syrienne frontalière de la Turquie.

Dans cette ville, un djihadiste a affirmé sur un forum en ligne que Daesh avait enlevé une «femme militaire sioniste», selon le centre américain de surveillance des sites islamistes, SITE, qui a précisé qu'il pourrait s'agir d'une jeune Israélo-Canadienne. Ottawa a indiqué examiner cette information.

Double attaque suicide contre un poste-frontière

Entre samedi et dimanche, 50 djihadistes ont péri «dans des frappes aériennes de la coalition dirigée par les Etats-Unis, dans les violents combats contre les Kurdes et dans cinq attaques suicide menées à travers Kobané», a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Daesh, qui contrôle de vastes territoires en Syrie et en Irak, tente de conquérir Kobané depuis la mi-septembre mais se heurte à la résistance des Kurdes soutenus par la coalition internationale antijihadiste qui mène des raids en Syrie depuis le 23 septembre.

Samedi, Daesh a mené pour la première fois une double attaque suicide contre un poste-frontière tout proche de Kobané, contrôlé par les Kurdes, et dont la prise lui permettrait d'encercler totalement la ville. Si Kobané tombe, les djihadistes contrôleraient une longue bande territoriale à la frontière syro-turque.