Ferguson attend toujours la décision du grand jury

ETATS-UNIS Elle doit tomber lundi...

P.B.

— 

Michael Brown Sr, vêtu d'un T-shirt à l'effigie de son fils accompagnée de la phrase «parti trop tôt», le 22 novembre 2014.
Michael Brown Sr, vêtu d'un T-shirt à l'effigie de son fils accompagnée de la phrase «parti trop tôt», le 22 novembre 2014. — JEWEL SAMAD / AFP

Mise à jour (1h45): La conférence de presse se fait toujours attendre, alors que la nuit est tombée à Ferguson.

Un procès sous-tension va-t-il se tenir à Ferguson? Le grand jury est parvenu à une décision, lundi, a indiqué le bureau du procureur, et elle sera détaillée dans la foulée. La grande question: le policier blanc qui avait abattu un jeune noir désarmé, en août, sera-t-il incuplé, et de quelle charge.

>> L'état d'urgence à Ferguson en images ici

Le procureur doit annoncer le verdict lors d'une conférence de presse, alors que les autorités craignent de nouvelles émeutes. La semaine dernière, le gouverneur du Missouri, Jay Nixon, avait décrété l'état d'urgence afin de pouvoir mobiliser la garde nationale.

Témoignages contradictoires

Le 9 août, le jeune Michael Brown Jr avait été abattu par un policier blanc, Darren Wilson. L'incident avait déclenché de violentes émeutes raciales.

Brown venait de voler une boite de cigares dans une supérette et était recherché par la police. Selon le rapport des autorités, l'officier, alors dans sa voiture, a demandé au jeune homme de se mettre dos au mur. Les deux hommes ont luté à travers la fenêtre ouverte, et deux coups sont partis, blessant Brown au bras. Le policier l'a ensuite poursuivi à pied et a tiré avec son arme, touchant le jeune homme à six reprises.

Les témoignages de plusieurs personnes présentes divergent sur les circonstances exactes de l'incident. Certains affirment que Brown, qui n'était pas armé, avait les bras levés, pour se rendre, mais d'autres jurent qu'il avançait vers le policier. Le grand jury a entendu plusieurs témoignages et des analyses d'experts, à huis-clos.